France
Logo

La préparation

Au départ, en point de mire de notre 2ème marathon au programme 2008, il y avait le Mont Saint-Michel dont la statue culmine à près de 170 mètres.
Certes, nous n'avions pas prévu d'escalader l'abbaye mais que s'est-il donc passé dans nos petites têtes pour que les 4810 mètres enneigés du Mont-Blanc nous paraissent plus attirants que les plumes de l'archange qui orne le dit édifice.
La faute à CLM ? sûrement. Récits et incitations diverses n'ont pas manqués. J'ai même reçu le DVD de la course 2007 dans ma boîte aux lettres (conspiration JC-Bogeymanesque) !
Influençables ? pas de doute, parlez-nous d'une belle course avec à la clé un savoureux rendez-vous de coureurs particulièrement attachants : 2 minutes suffiront pour prendre une décision.
Celà dit, le Mont-Blanc, on ne l'aura qu'en point de mire mais il faudra quand même hisser nos fesses à plus de 2000 mètres d'altitude à l'issue des 42 Km de rigueur sur des chemins de montagne.
Autre course, autres objectifs, autre préparation : toutes mes bases à revoir et un défi d'un nouveau genre pas fait pour me déplaire même si la difficulté, sans vraiment me faire peur, m'inquiète un peu.

PS : quand je dis 'nous', j'entends 'moi et mon double'... et Maryline et Isabelle et Gaël et Nicolas.
* "Plus vite, plus haut, plus fort" : la devise olympique proposée par le baron Pierre de Coubertin en 1894 et bien adaptée en cette année 2008.
Cliquer pour afficher en taille réelle
Le dossard

"Gradatim vincimus"

Comme une galère...
mais en plus joli !

[ Site Web ] [ Album Photo ]
[ Vos Commentaires ]
La médaille

Le récit

J'avais déjà connu quelques incidents lors de mes préparations pour les marathons de Londres et Barcelone mais jamais je ne m'étais retrouvé dans un tel pétrin à la veille d'un grand rendez-vous.
Une vilaine blessure au lendemain du trail d'Ancenis couru dans des conditions dantesques et ma préparation spécifique est tombée à l'eau.
A deux semaines du grand jour, j'optais la mort dans l'âme pour un repos total ayant constaté que même trés lentement mon mollet restait douloureux et que le vélo, loin d'arranger les choses, n'avait fait que les empirer.
C'est donc la tête remplie de doutes, le moral au plus bas et avec la perspective de l'abandon que je pris l'autoroute pour Chamonix avec ma petite famille en ce jeudi 26 juin.
Trouvée dans la galerie photos du site du marathon
Vos messages
U09/06/2008
symphorien
Je te souhaite bon rétablissement pour être au top pour ton 3éme arathon de l'année et pas des moindres cette fois!
Je te souhaite aussi bien du courage pour cette épreuve qui s'annonce plutôt hard mais à CLM rien n'est impossible!!! EL
U13/07/2008
pconvert
pas facile facile dans ces conditions , le MMB !
ce sont des terrains très exigeants qui demandent d 'être fin prêt ... la montagne ne s' improvise pas , mais hélas , on ne maîtrise pas toujours sa condition physique ;-(
alors : y aller ? ne pas y aller ? terminer à tout prix ? éternelle question ....
la réponse appartient à chacun d 'entre nous ...
merci pour ton beau reportage ! +++ (j'y ai repris quelques photos de ma-tortue ..)et la grande qualité de ton site !
dèjà impatient de te retrouver !
U30/07/2008
laurence perrot (marmotte01)
Super compte rendu, super vidéo. Merci à toi de m'avoir fais vivre des moments de bonheur. Nul doute que j'y serais l'année prochaine.Marmotte01
Merci !

Envie d'en parler, de me faire part de vos impressions ou d'en savoir plus pour, qui sait, y aller prochaînement. Ne vous privez pas il est là pour ça... mon livre d'or.

[ Votre avis ou témoignage dans mon livre d'OR ]