Fondjede
Petit blog d'un coureur ordinaire
France16/04/2017Marathon de la Loire1ère édition à Saumur
France30/04/2017Marathon de NantesMon 8ème
Brésil18/06/2017Marathon de RioA nous le Brésil !
Mardi 28 Mars 2017Bas de page
  408 article(s)
Récits compétitions
Idx N°14721/09/2008 à 18:01 - Semi de Rezé - Vent de fraîcheur Fait marquant N°147
Partager
imprimer
Il faisait bien frais lorsque j'ai pointé mon nez dehors ce matin à 7h45 pour prendre la direction de Rezé en vue de participer à la première édition du semi-marathon organisé par l'A.S Bouguenais Rezé.
Le plan en tête, je pensais naïvement trouver facilement le point de départ. Finalement, une fois sorti du périph, faute de fléchage, j'ai un peu galéré. De trés en avance, je suis finalement arrivé à mon but un peu juste.
Frais, limite froid : sur le parking de la Trocardière, un traitre vent est venu renforcer la fraîcheur matinale. Je me les suis pelées le temps de recupérer mon dossard, le N°2569.
Entre temps, je retrouverai Denis (futur Dublinois), Sylvie (coureuse émérite de l'UFCPH), Sylvain et Guy (ex coureurs non moins émérites du même UFCPH).
Tout juste le temps de me passer une pommade chauffante sur les jambes et de faire un trés court échauffement. Tout juste le temps de discuter, de déposer mon blouson, que déjà le départ est donné.
Un petit peloton pour cette première donc pas de bouchon. Je pars volontairement sur un rythme élevé. Car, je ne vous ai pas dit mais, fort de ma bonne perf du mois de mars à St-André-des-Eaux, j'ai en tête de récidiver et, pourquoi pas de faire un peu mieux. J'ai donc allégé ma dernière semaine d'entraînement pour arriver bien reposé, ce que je suis malgré le froid.
Pas vu le premier kilo, rien au deuxième ni au troisème, je suis une fois encore obligé de me fier aux infos de mon GPS pour m'apercevoir que j'y suis allé un peu fort.
8'10" au 2ème, 20'27" au 5ème, je boucle ce premier tour trop vite. Surtout que le parcours, sans être vraiment difficile, est assez sélectif : beaucoup de petites côtes, de relances, de chemins un peu sinueux où il est difficile de maintenir le rythme.
Le peloton s'est trés vité étiré. Inévitablement, je vais affronter les portions vent de face sans pouvoir me protéger. j'ai bien un coureur avec moi mais il refuse de prendre les relais et reste sagement derrière. Je sens qu'il court facile.
41'10" au 10ème, c'est encore bien trop rapide et j'ai peu de craquer. J'attaque donc la 3ème boucle en levant le pied. Je doublerai Guy puis Sylvain victime d'une grosse défaillance. Un peu lassant les boucles et psychologiquement usant de penser qu'il va falloir se retaper les mêmes difficultés encore deux fois.
Je franchis quand même le 15ème en 1h02'. A l'entâme du dernier tour, mon compagnon vient à mon niveau et me lache un "allez, accroche-toi" comme je ne les aime pas. Il me plante là.
Je vais terminer ces 5 derniers kilos vraiment tout seul. Dur de tenir seul le rythme dans les secteurs vent de face et dans les côtes. Ma seule 'distraction' restera ces coureurs et coureuses que je double leur ayant pris un tour. Moi, dans ce dernier tour, je me dis alors que les premiers ne m'autont pas infligé ce supplice et que c'est tant mieux. Je m'accroche et ne regarde plus mon chrono.
Le 20ème est balisé.
A son approche, je fais route avec la relève. Des petits bouts de choux empreintent le tracé du dernier kilomètre. Une petite fille, dernière, pleure en courant. Je l'encourage. Un peu plus loin, je vois un petit bolide foncer dans une descente juste avant la côte qui marque l'arrivée. Je lui dit de relacher ses bras et de récupérer avant la fin qui sera éprouvante. Son " Merci m'sieur! ", venu du fond du coeur me fait plaisir.
Jusqu'à l'arrivée, j'encouragerai tous ces petits champions tellement beaux dans leurs efforts sans retenue.
Du coup, j'en ai oublié le parcours et l'arrivée et bel et bien là. Un dernier sprint avec une petite fille aux couleurs rouges de l'ASBR et nous finissons ensemble dans le même couloir d'arrivée. Curieux quand même ce mélange enfants et adultes sur un même parcours. Curieux mais plaisant.
Comme d'hab, je coupe mon chrono sur la ligne.
1h28'05" (14,37 Km/h et une moyenne de 4'10" au Km) me dit mon Garmin. Trop essouflé pour savourer, ce n'est que maintenant que je réalise que j'ai pour la 2ème fois cette année amélioré mon chrono sur la distance. Le semi reste bien ma distance préférée !
Sur la première et unique page de résultats affichée, comme à La chapelle-S/Erdre il y a deux semaines, je figure à nouveau : 1h28'09" (?) temps officiel, 35ème/170 au scratch et 15ème/59 dans ma catégorie, triple YES GH
Je redéposerai la bouteille de Muscadet offerte à chacun dans mon coffre avant d'aller faire 2 petits kilos de décrassage avec Sylvain.
Je boucle donc sur les chapeaux de roues ma première semaine de préparation pour le marathon d'Athènes.
Le week end prochain sera bien intense avec les Foulées de la Gournerie que mon club organise, pour lesquelles je m'occupe de toute la logistique informatique et auxquelles j'espère bien rencontrer certains d'entre vous.
LienSite de l'A.S.B.R.Lien
Page 29 - Article N°128
Pompier22 le 21/09/2008 à 19:06
Bravo Jean Claude pour ta course rondement mené avec au bout un nouveau record sur semi.
La préparation pour Athénes commence sur les chapeaux de roues.
En ce qui me concerne encore 2 semaines et ce sera le bord de mer et les marais salants du Marathon de la Côte d'Amour.
A+
URéponse de Fondjede le 23/09/2008 à 22:17
David,
J'espère que la météo sera de ton côté et que le vent, comme l'année dernière, se fera oublier.
Je te souhaite plein de plaisir sur ce parcours magnifique.

bobosse44 le 22/09/2008 à 23:23
Bravo Jean-Claude pour ce très beau chrono et cette belle place. Après Auray il y a 8 jours, je pars Courir Le Monde le WE prochain à Genève MC et ne serai donc pas à la Gournerie DD qui était il y a un an ma toute première course. Bon courage à toi pour son organisation GH et au 12/10 pour le Tram WK
URéponse de Fondjede le 23/09/2008 à 22:20
Genève, ce n'est pas la Gournerie mais c'est toi qui vois WK
Faute avouée...
Rendez-vous aux Foulées... du Tram.

symphorien le 24/09/2008 à 20:20
Cà y est on ne l'arrête plus le JC, trop fort!!
Mais moi j'ai découvert le secret, c'est le gâteau magique!!!
Bravo pour cette grosse perf en espérant faire aussi bien ce WE dans le bocage de mon enfance en Creuse. SD
le double le 24/09/2008 à 22:04
Il enrhume le kéké de Nantes. ATCHOUM voilà par ta faute j'ai ATCHOUM le nez ATCHOUM qui coule.
Un kéké qui remue ses jambes à Nantes. Il y a des cyclones de l'autre coté de la planète.

Récits compétitions
Idx N°14507/09/2008 à 16:17 - Entre Erdre et Gesvres : 19,9 Km en trail
Partager
imprimer
Plus de deux mois sans la moindre compétition, les jambes commençaient à me démanger.
J'avais prévu ma rentrée sur cette course nature dont c'etait la seconde édition cette année et dont mes amis m'avaient dit beaucoup de bien.
La pluie abondante qui arrose la région depuis maintenant pas mal de temps me faisait quand même craindre de devoir patauger dans la boue... comme en juin à Ancenis. Pas rassuré donc car la boue n'est pas mon amie ni celle de mes mollets.
Content de retrouver l'ambiance d'une course, de retrouver des amis de club (Chantal, jean-Pierre, Robert, Catherine), des amis tout court (Magali, le copain de Guy déjà rencontré à Chamonix), des connaissances par site Web interposé et marathons communs au palmarès (Madrid et Dublin).
Content d'accocher le N°796 à mon débardeur, de trottiner pour m'échauffer tout et discutant.
Content de m'agglutiner dans la zone de départ, de constater que le ciel semblait vouloir nous accorder sa clémence et d'entendre le coup de feu libérateur.
Le début du parcours empreinte les premiers hectomètres du cross de La Chapelle : un peu étroit pour le peloton de 300 coureurs mais trés bien pour moi car ça m'oblige à partir de façon raisonnable.
Le terrain est souple et pas boueux, quelques portions sur bitume permettent régulièrement de redonner du rythme, la course s'annonce bien. Le premiers kilos sont plats. Nous cotoyons l'Erdre. Je file à mon allure de croisière : ni trop vite, ni trop lentement.
Entre le 4ème et le 15ème, les choses vont changer. Le tracé devient alors trés sinueux, les côtes et relances s'enchaînent sur des chemins parsemés de racines, de cailloux.
Prairies, portions boisées, cours d'eau, escaliers, ponts, châteaux, pas de quoi s'ennuyer : félicitation aux organisateurs pour ce tracé vraiment superbe.
Superbe mais... usant.
A partir du 10ème, mes cuisses commencent à rechigner dans les grimpettes. Je finis en marchant certaines portions trop dures (un petit arrière goût de Mont-Blanc me revient en bouche).
Quelques coureurs m'encouragent en me doublant mais je ne suis pas en mesure de les accrocher.
Finalement, malgré quelques passages boueux, le terrain reste dans l'ensemble bien praticable. Je ferai taire ma crainte de me faire mal au mollet, même si elle m'acccompagnera tout le long.
Ce qui me rassure, c'est que dans les descentes et les parties plates, je tiens bien le rythme.
J'apprécierai durant toute la course les indications données par mon Garmin. Seuls les 5, 10 et 15ème Kms étant balisés, mon GPS me tiendra informé de la distance parcourue et de l'allure tenue : super confortable moralement.
Finalement arrivent les derniers kilos. Terrain plat, chemins en bordure d'Erdre où il m'est alors facile de prendre du rythme.
Le stade du Buisson de la Grolle refait son apparition. Je trouve l'énergie d'accélérer pour griller un partenaire de course et franchir bien laminé la ligne d'arrivée.
1h31'32" pour faire 19,9 Kms sur ce parcours assez technique, bonne entrée en matière pour cette fin de saison.
Je récupère un maillot technique de belle qualité et fonce prendre une bonne douche car l'odeur de la galette-saucisse promise à chaque arrivant me fait déjà baver d'envie. Quelques instants plus tard, je me régalerai... en refaisant la course avec quelques compagnons de course et amis retrouvés aux abords du stand le plus prisé de cette fin de matinée.
Avant de partir, je vais jeter un oeil au panneau d'affichage où ne figure à cet instant qu'une seule page avec le résultat des 50 premiers.
Agréable surprise car je me classe 44ème (sur 282) et 19ème de ma catégorie (les V1M, il y en avait 104).
Maintenant, avant d'attaquer ma prépa pour Athènes, cap sur le semi-marathon de Rezé dans deux semaines : récup en début de semaine prochaîne.
Samedi, se courait le marathon du Médoc. Mon double y participait ainsi que Michel, Patrick, Symphorien et tout plein d'autres amis CLM. J'attends de leur nouvelles car s'annonçait une belle partie de rigolade. SM
J'espère également revoir bientôt Symphorien de passage en région nantaise. SD

LienSite de l'Athlétic Club ChapelainLien
Page 29 - Article N°127
Jean Raphaël le 07/09/2008 à 21:37
Salut, bravo pour cette course de rentrée... GH Les courses en nature sont d'excellents terrain pour travailler et s'oxygéner sans se soucier du chrono ...en plus l'ambiance est bonne ! Récupère bien avant d'attaquer la route d'Athènes...je te souhaite déjà une bonne préparation.
Pierrick le 08/09/2008 à 08:58
Bonjour, Je suis l'animateur de la course dont tu parles....Merci sincère au nom de l'ACC. Nous sommes particulièrements fiers et heureux d'avoir fait découvrir nos parcours d'entrainement par l'intermédiaire de ces 2 courses. Heureux aussi d'entendre beaucoup de félicitations (juste un bémol sur le "bouchon" d'où peut etre un départ décalé l'an prochain). Notre souhait est maintenant d'inscrire cette course comme une course de rentrée à ne pas manquer. Merci encore pour tes propos. A bientôt au cross de l'Erdre le 14/12.
URéponse de Fondjede le 08/09/2008 à 17:57
Oui, cette course est vraiment idéale pour une belle rentrée sportive.
Je renouvelle mes félicitations à toute l'organisation et à tous ceux qui bénévolement nous ont procuré un grand moment de plaisir.
Le cross de l'Erdre, si j'ai bien récupéré de mon marathon d'Athènes, j'y serai.

z le 08/09/2008 à 11:11
Sympa le compte rendu de la course... La photo a été faite sur les rives de l' Erdre près du chateau de la Gascherie par Marc Dieulangard du club organisateur (ACC)
URéponse de Fondjede le 08/09/2008 à 17:50
Merci pour cette précision. J'ai de suite mis à jour le commentaire associé à cette photo.

le double le 09/09/2008 à 10:51
Je vois que tu as fait une sortie plus studieuse que nous.
Tu nous as manqué avec Patrick. J'ai même bu plein de Bordeaux pour oublier ton absence.
symphorien le 13/09/2008 à 22:15
Je n'avais pas encore eu le temps de mettre mon petit commentaire, voilà c'est fait!!
Merci encore pour cette soirée avec la Fondjede family!! A refaire bientôt pour le match retour dans le Sud bien sûr!!! EL

Famille et amis
Idx N°14431/08/2008 à 21:00 - Un rendez-vous.... éclectique
Partager
imprimer
Un dernier week end à Paris avant la rentrée, l'occasion était trop belle. La sortie au bois de Vincennes était inévitable.
Rendez-vous était pris avec mon double à la sortie du métro Ménilmontant pour la traditionelle pause kéké au café du même nom.
Pour la première fois de ma sage existance, sur ordre de mon double, je me suis changé au comptoir : léger effeuillage - heureuseument que j'avais un short sous mon collant - mais quand même. On a évité l'émeute de peu BL
Quelques minutes plus tard, nous retrouvions Patrick (Le Tonkinois) et Michel (Pontgib) pour une ballade en douceur dans les allées du bois. Pas plus de 12 bornes au programme, vu que mes 3 accolytes étaient à moins d'une semaine du Médoc (les veinards).
Pas beaucoup de rythme mais, encore une fois, j'ai passé un bon moment avec mes blablateurs. Dommage que je ne puisse courir avec eux plus souvent.
C'est avec plaisir qu'en fin de parcours, j'ai retrouvé Palmito venu tout spécialement pour me dire bonjour (touché). Une conversation continuée autour d'un dernier café au bar du coin et nous laisserons Michel et Palmito.
Patrick nous fera le plaisir de nous accompagner au restau pour un super coucous en compagnie de Frédo (mon beauf préféré), de toute ma tribu et de Maryline.
Mais alors, pourquoi mettre 'Foulées éclectiques' en titre de cet article, je vous le demande. loin de moi l'idée de vous faire languir, voici donc the explanation.
Sur le chemin du retour, entre le bois et l'appart de mon Double, j'ai une fois encore pris plaisir à écouter (mon Double) me faire partager sa passion pour son Paris. Un peu comme avec LeJoc à Lyon, j'ai ouvert grand mes yeux et mes oreilles pour l'exposé du jour : l'architecture éclectique du début du XXe en opposition avec l'architecture Hausmmanienne. Exposé et démonstration live au fil des rues traversées.
Un peu de culture ne nuit pas. GH
Page 29 - Article N°126
le double le 01/09/2008 à 14:18
Ce qu'il ne vous dit pas :
C'est qu'il a fait son kéké fier comme un coq, avec sa GARMIN 405.
Il a même dénigré ma pauvre 305.
M'en fout, j'ai le modèle au dessus la 406. C'est pas parce qu'elle est coupée qu'elle n'est pas entière.
URéponse de Fondjede le 01/09/2008 à 21:28
Faut vivre avec son temps !
La 405, c'est la classe. Toute en finesse, en grâce et en subtilité...
comme son propriétaire MC
Au fait, c'est quoi une 406 ?

symphorien le 01/09/2008 à 15:33
Et oui dans 5 jours maintenant le Médoc!!
Dommage qui tu ne soit pas des nôtres ainsi que ton double!!
Là aussi le RDV risque d'être éclectique, mais sur d'autres sujets moins...culturels (dans le sens "NOBLE"du terme!!!) SD
URéponse de Fondjede le 01/09/2008 à 21:31
Je préfère ne pas penser à tous ceux que j'apprécie et qui seront au Médoc ! La liste est trop longue.
Profitez-en bien ! J'aurai une pensée pour vous tous samedi prochain.


Equipement
Idx N°14310/08/2008 à 21:45 - Garmin pluvieux, Fondjede heureux !
Partager
imprimer
Depuis le marathon du Mont-Blanc, je l'avais en tête.
Mon double m'avait convaincu de l'intérêt de ce que d'aucuns jugeront comme un gadget.
Mais j'avais envie de me faire plaisir...
Généreusement sponsorisé par ma Môman (un gros bisou au passage), j'ai commandé sur le Net et reçu ce samedi mon... GARMIN FORERUNNER S405 HRM.
Une montre + un cardiofréquencemètre + un GPS.
Un samedi soir studieux à télécharger le logiciel Garmin Training Center, à dépouiller la documentation de la chose et à tester ses nombreuses fonctions et, ce matin, je suis parti avec mon nouveau joujou.
Un peu plus de 18 km (sous un beau crachin breton) à titiller sa lunette tactile super pratique pour jongler entre les différents écrans, à zieuter les infos classiques comme la fréquence cardiaque, le temps de course mais d'autres nouvelles comme la distance et l'allure. Assez séduit par cette première utilisation.
De retour à la maison, juste à le poser à côté du PC pour que soient transférées toutes les infos mémorisées et, ce soir j'ai pu analyser mon entraînement, visualiser le parcours, associer fréquences et allures à la topologie du terrain... whaou !
Je n'ai pas encore utilisé toutes les possibilités de ce super gadget mais, j'avoue que je ne regrette pas mon acquisition.
Page 29 - Article N°125
symphorien le 10/08/2008 à 22:44
Bioman Fondjede qui rentre dans la 4éme dimension du coureur!!

Toi qui était déjà un cador de l'informatique tu vas devenir incollable sur les paramètre du JC coureur!!
URéponse de Fondjede le 13/08/2008 à 22:54
Ben oui ER
Je travaille maintenant sur les fichiers produits par mon bijou de technologie pour essayer de voir ce qui pourrait enrichir mon carnet d'entraînement... on ne se refait pas BL

Ederame le 11/08/2008 à 22:06
Objectivement est - ce que cela permet de mieux courir ? BE
Si oui pourquoi ? EL
Par rapport à un simple cardio- fréquencemètre quel sont les avantages ? EV
Personnellement je me laisserai bien tenté, mais je n'ai pas obtenu de réponses objectives à ces questions ? SD
URéponse de Bioman Fondjede le 11/08/2008 à 22:58
Sincèrement, il est pour moi un peu tôt pour faire un bilan.
Je reste persuadé que le meilleur moyen de s'entrainer est de rester à l'écoute de ses sensations. Mais il est difficile de rester raisonnable quand la forme est là BL
Ce Garmin n'est qu'un outil. Ce que je constate c'est la masse d'informations qu'il peut fournir par rapport à un simple cardio.
Mon POLAR RS100 me donnait certe ma FC et, en fin de parcours, mes FC moyenne et max par rapport à une unique zone cible mais c'est peu comparé à cet outil qui donne tous les points de mesures, les allures, les altitudes, les distances, le tout rapporté à 5 plages de fréquences cardiaques ajustables. Je ne parle pas des parcours et entrainements programmables à l'avance, des alarmes, du rapport cartographique produit et des courbes plutôt visuelles et parlantes. par exemple, une FC moyenne de 140 n'a pas la même valeur sur un parcours plat que sur un parcours accidenté.
Mieux courir, je n'en sais rien pour le moment mais je reviendrai sur le sujet...
Pour l'instant, je suis un peu euphorique. j'avais envie de me faire plaisir : première mission accomplie MC

Jean Raphaël le 13/08/2008 à 20:44
Bonjour Jean Claude, je me suis offert aussi un Garmin. Par contre ! après qques mois de réflexion sur le sujet BE j'ai opté pour le 305. Je passe donc du Polar S610i pour ce garmin qui me séduit et m'intrigue au fil de mes sorties depuis 3 semaines maintenant. C'est certain...c'est un beau ''jouet'' WK ...pour les grands enfants. Avantages ? Inconvénients ? Utilité pour l'entraînement ? je fais une petite analyse en ce moment sur le sujet (sur un word... WK )...peut être croiseront nous nos impressions et échangerons nous nos astuces GR En tout cas : c'est quand même génial, avouons le !
URéponse de Fondjede le 13/08/2008 à 21:24
Moi aussi, j'ai longuement hésité entre le 305 que m'avait brillamment présenté mon Double et ce tout nouveau 405 pour lequel j'avais trouvé des avis ultra positifs sur le Net.
Le côté plus esthétique, la synchronisation sans fil, une réception satellite améliorée m'ont poussés à opter pour le 405.
305, 405, de beaux joujoux... qu'il nous reste à explorer encore un peu avant de revenir sur leur intérêt.
Mais 4 utilisations déjà et je ne suis sous le charme de ces nouvelles infos 'temps réel' fournies comme la vitesse, l'allure, la distance... LO

le double le 22/08/2008 à 23:27
bonjour mes kékés.
Tu as fait l'achat. C'est super.
Un avantage de plus est le retour au point de départ, que j'ai largement utilisé pendant les vacances.
ML me dit qu'elle irait bien se promener dans DAMAS, mais qu'elle a peur que l'on se perde."Je vais prendre ma GARMIN" 1) recherche satellite. 2) Enregistrement du point de départ. HOP c'est parti.
Quand nous avons décidé de rentrer. Nous avons suivi la flèche de retour.
biz à vous 4
dimanche 31 août Alors ?
URéponse de Fondjede le 23/08/2008 à 16:15
Pas encore resté le retour au point de départ mais je pense que bientôt j'en aurai besoin. Toujours aussi content de mon acquisition aprés deux semaines d'utilisation.
Nous serons à Paris le WE prochain, c'est tout bon pour un rendez-vous tchatcho-culinaire MC


News
Idx N°14227/07/2008 à 20:09 - Globe runner
Partager
imprimer
16 marathons, ça commence à faire un joli parcours.
Histoire de m'amuser... oui, oui, je sais : encore une soirée passée derrière l'écran et le clavier de mon PC... j'ai eu envie de représenter tous ces efforts, tous ces Km parcourus, tous ces bons moments passés entre amis, sur un joli planisphère.
Juste histoire de me rendre compte, de me donner envie d'en faire encore plus.
Voilà, le résultat est là. MC
J'espère à l'avenir pouvoir placer encore plein de nouveaux marqueurs aux 4 coins de notre belle planète. SD

LienLa carte interactive de tous mes marathons est iciLien
Page 29 - Article N°124
symphorien le 27/07/2008 à 23:45
Encore une fois plein d'imagination le JC!!
Il y a encore beaucoup de pays à couvrir et où courir!!
Barbie se lance le défi des 7 continents en 1 an et toi où vas tu courir après Athènes? Déjà des idées? Moi je vais déjà faire Rome, pas tenté après Venise? BE
pconvert le 15/08/2008 à 22:45
Whaou ! tu veux pas me le faire , le ch'tit globe-runner en carto ? dis fondjede ? ;-)

bon ... je le met dans un coin de ma p'tite tête , pour les longues soirées d' hiver ...

de plus en plus chiadé ton site !!!
superbe !
URéponse de Fondjede le 16/08/2008 à 18:47
Encore un peu artisanal pour en faire une livraison mais je dois pouvoir automatiser tout ça pour le rendre accessible à tous ceux qui le voudront.
Pour toi Pierre, va falloir agrandir le plannisphère ou réduire la taille des marqueurs... SG
Fondjede-partageur ER


Vidéos
Idx N°14117/07/2008 à 23:54 - Mont-Blanc : la vidéo Fait marquant N°141
Partager
imprimer
Voilà !
Aprés cinq longues soirées de dur labeur, j'ai enfin terminé le montage de ma vidéo sur le marathon du Mont-Blanc.
Je souhaitais mettre en avant le côté convivial de cette belle aventure et de toutes les amitiés qui l'ont jalonnée.
J'ai repris en incrustations quelques images de la superbe vidéo de Oliv que je vous invite à regarder pour la beauté du montage. GH
Maintenant, je vais tourner cette belle page pour essayer d'en écrire une nouvelle aux senteurs méditerranéennes : direction Athènes.



LienRécit, photos et vidéoLien
Page 29 - Article N°123
le double le 18/07/2008 à 09:33
L'amitié déplacerait des montagnes.
Déconne pas mon kéké de double.
Ne les déplace pas dans le bois de Vincennes.
biz à tous les 4
URéponse de Fondjede le 24/07/2008 à 19:42
Non, t'inquiète !
Oublie les montagnes et laisse le bois tel qu'il te plait.
Je viendrai bien vérifier tout ça en ta compagnie fin Août.
Qu'en dis-tu GR
URéponse de le double le 25/07/2008 à 19:30
aucun probleme pour fin Août.
très très doucement 15 que je me repose et jusqu'à fin juillet aucune motivation d'y aller.
Vais je courir en Août ?

Christian le 18/07/2008 à 10:34
P***** j'ai eu la chair de poule...
Bravo et bravo, pour la course et la vidéo.
Bon courage pour Athènes, çà va pas être pareil, le parcours est beaucoup plus roulant sur une belle 2x2 voies...Mais l'arrivée est fantastique!!!! A+
Christian & Christelle
Oliv le 19/07/2008 à 23:00
Superbe, quel régal de vous revoir et de revivre ces moments si forts.
Merci JC. Ha la vache (sans jeu de mot ...) je n'arrive pas à descendre de mon petit nuage !! Ce marathon était grandiose, à l'image de la rencontre des CLM avant - pendant - après et re-après WK
yagojernik le 20/07/2008 à 19:49
Bravo JC, mes respects, chapeau bas car il fallait le faire
La vidéo est vraiment nickel et nous montre bien toute la difficulté du parcours
Mais au fait, combien penses-tu avoir couru de kms sur ce marathon??
ciao ciao et bravo encore
SM YANNICK G DE L'UF
URéponse de Le Kéké du Mont-Blanc le 20/07/2008 à 21:57
Combien ai-je couru de Km sur la totalité de la distance ?
Au moins toutes les descentes ou presque TG
Pour les montées, impossible de dire à partir de quel pourcentage j'ai commencé à marcher.
Quand à courir, sur la fin, au mieux, je trottinais CF
Sur les trails en montagne, mieux vaut oublier ce genre de considération : le seul objectif, c'est de finir ER

Evy le 23/07/2008 à 09:38
Salut Jean-Claude
Bravo pour ta perf autour du Mont-Blanc.
Tu as encore réalisé un rêve de petit coureur ordinaire. Mais je peux t'assurer que tu n'as rien d'ordinaire, et surtout pas de petit. Tu es un grand.
Bravo aussi pour ta vidéo. En plus des mots, tu fais rêver.
Bises
URéponse de Petit Coureur Ordinaire le 23/07/2008 à 22:45
Ordinaire, un clin d'oeil à notre passion commune pour la lecture.
Mais à l'ordinaire nul n'est tenu. Ce n'est pas toi qui me dira le contraire.
Un peu de super ne nuit à personne.
Chaque marathon vient ajouter un chapitre aux contes de ma folie ordinaire.
Grand dans la volonté, peut-être, mais petit, toujours je resterai face aux éléments.

BASILIO le 24/07/2008 à 00:47
Superbe vidéo qui décline bien tous les émotions de notre challenge et de nos rencontres.C'est dingue mais celà me rend encore tout mélancolique, c'est peut-être incroyable toutes ces aventures humaines mais c'est encore un coin rare d'authenticité préservé.Merci d'être.
URéponse de Fondjede le 24/07/2008 à 19:34
Moi, aussi, cette vidéo, je ne me lasse de regarder.
Pas simplement par fierté face au travail accompli mais par simple bonheur de revivre tous les bons moments qui ont rendus ce séjour si fort.
C'est avec un immense plaisir que j'ai fait là-bas ta connaissance et que ce soir je lis ce message. J'espère que nous aurons l'occasion de blablater ensemble lors d'un prochain passage à Paris... peut-être fin Août.

symphorien le 24/07/2008 à 19:05
J'ai siroté ces moments d'intense bonheur jusqu'à la dernière goutte tellement j'avais l'impression d'en être!!
Tu t'es lancé un défi fou avec une blessure en plus et tu as été jusqu'au bout de tes souffrances!
Ton exploit est à la hauteur de l'amitié et de l'amour qui régne autour de toi!
Avec les CLM, j'aidécouvert une grande famille et j'espère qu'on aura l'occasion d'avoir encore beucoup de moments partagés WK
URéponse de Fondjede le 24/07/2008 à 19:39
Je garderai en mémoire ce SMS d'encouragement reçu à la veille du marathon.
J'avais besoin de soutien. Juste un grand Merci à toi qui a eu une pensée pour moi GH
Nos routes se recroiseront, c'est certain.

sylvie le 21/09/2008 à 17:25
je viens de voir ton reportage sur le mt blanc moi qui adore la montagne mais ....en marchant les images sont magnifiques
cela donne envie de faire ce genre d'exploit mais bon faut être réaliste je n'ai pas les capacités !!
encore bravo pour le reportage WK
URéponse de Fondjede le 25/09/2008 à 22:33
Pas les capacités GR Mon oeil BE
Multi marathonienne et pas capable de surfer sur le Mt-Blanc...
Faudra trouver mieux comme excuse MC

Runnindoum le 24/04/2009 à 10:49
Waow, je ne l'avais pas encore vue ! et encore de gros frissons, quel pied c'était !!!! .... super émotion !
Après demain à Marseille ca ne va pas être du même tonneau..WO
A bientôt j'espère !!! La biz à la petite famille

Marathon
Idx N°14011/07/2008 à 20:11 - Mont-Blanc : que j'vous raconte tout !
Partager
imprimer
Aprés une excellente semaine de randonnée aux alentours de Chamonix, semaine agrémentée par une bonne soirée raclette avec Oliv et sa famille, une étape à Lyon pour partager un bon moment avec LeJoc, j'ai profité de mes quelques jours à Chablis et Auxerre pour vous préparer le récit et l'album photo de cette expérience inoubliable qu'a été ce marathon du Mont-Blanc.
Le récit est un peu long, j'en conviens, mais j'avais tant à vous faire partager...
Comme toujours, je reste preneur de toutes vos impressions et autres remarques.
Il me reste maintenant à faire le montage de mes séquence vidéo pour vous faire vivre mon marathon du Mont-Blanc.
Depuis, j'ai repris en douceur la course à pied. Je vais cependant profiter de mon mois de juillet pour souffler et reposer un peu la machine aprés un début d'année trés riche, trop riche peut-être.
Mais, que voulez-vous, quand on aime, on finit toujours par être un peu déraisonnable TG
LienLe récit et les photosLien
Page 29 - Article N°122
Oliv le 14/07/2008 à 22:43
Un récit ne sera jamais trop long, on pourrait tellement en dire et en re-dire. Ca été super de se croiser lors de cette semaine inoubliable, je suis encore sur mon nuage ...

Marathon
Idx N°13930/06/2008 à 18:24 - Mont-Blanc : j'ai tenu !
Partager
imprimer
Lors de mon dernier message, je vous laissais pour aller chercher mon dossard. J'ai finalement récupéré mon N°256 quelques instants plus tard avec un super maillot technique aux couleurs de cette épreuve que je redoutais tant de ne pas boucler. Allais-je un jour pourvoir le porter avec fierté ?
Retrouver mon double, faire quelques foulées en sa compagnie m'avaient redonné un peu du moral qui me manquait tant.
Les deux rendez-vous CLM qui ont suivi vendredi et samedi soir, les encouragements de Catson et Basilio, ajoutés aux SMS de soutien de Frédo, Symphorien et LeJoc m'ont galvanisés. Dimanche matin, une petite voix s'était insinuée dans mon crâne : elle me disait, 'tu vas y arriver'.

Un petit déjeuner avec mon double, la photo CLM et, une minute avant le départ, Bogeyman et Juanita enroulent mon mollet convalescent d'une bande de contention miracle.
Je ferai mon récit plus tard, mais sachez que ce fût dur, trés dur, trés, trés dur. Mais je la voulais et je l'ai eu ma médaille.
Sauvé par ma bande miracle, l'énergie que m'a insufflée mon double, par la joie de courir dans un cadre magique, par tous ces coureurs avec lesquels j'ai parlé pour finalement oublier mon mollet...
Je maudis Bogeyman et mon double de m'avoir engagé dans une telle galère... je les bénis de m'avoir rempli la tête de si belles images.
Résultat : 1037ème/1140 en 8h08'
LienLe journal dédié à l'événementLien
Page 29 - Article N°121
symphorien le 30/06/2008 à 19:13
bravo JC, tu as été énorme comme l'ai déjà dis et je suis fier de ton courage!!
Egoïstement, tu me donnes de la force pour mes prochaines aventures WK
Jack le 30/06/2008 à 20:25
je suis super heureux pour toi J.C., encore une nouvelle expérience qui plus est, dans un cadre magnifique dont je connais très bien et que je vais bientôt retrouver d'ailleurs cet été. Profites bien de ton séjour... pour randonner !!!
Encore félicitations et respect !!!
Jack
le double le 30/06/2008 à 22:47
va voir sur le site du MdMb la photo 15 2ème page.
Ils ne sont pas beaux les kékés.
Vivement Athène
bobosse44 le 01/07/2008 à 13:32
très heureux pour toi que tu ais pu finalement aller au bout et chercher cette médaille. Etre entouré t'a certainement aidé, mais c'est toi qui y est arrivé. Vu la difficulté, je me souviens de nos échanges après le marathon de Nantes et ne regrette pas de ne mettre contenté que d'une "ballade" en bord de mer. Un grand bravo. Amicalement.
pontgib le 01/07/2008 à 16:05
Bravo c'est tout ce que je trouve a dire, même si je pense trés fort que vous êtes des grands malades de faire des trucs pareils.

Marathon
Idx N°13828/06/2008 à 11:25 - Chamonix : J-1
Partager
imprimer
La traditionnelle pause kéké : un de nos petits plaisirs avec mon double.
Ce matin, une petite sortie de 30' toute en douceur.
J'ai refait le plein d'énergie positive. Prêt à affronter la rude journée de demain quoi qu'il arrive.
Maintenant, nous repartons pour aller chercher nos dossards.
Mon petit Nicolas veut s'inscrire sur la course jeunes cet après-midi... ça me rend tout fier BL
Page 29 - Article N°120
symphorien le 28/06/2008 à 19:10
Allez!! Tous mes voeux t'accompagnent!! WK
URéponse de Jack le 29/06/2008 à 17:29
Allez J.C., je vois que le moral est en hausse.
Je le sais très bien, ces moments entre doutes et espoir sont difficiles à gérer. Alors, bon courage et bon séjour dans cette magnifique région savoyarde. A bientôt sur nos routes planes !!!
Jack


Marathon
Idx N°13725/06/2008 à 21:56 - Mont-Blanc : abandon programmé
Partager
imprimer
Il n'y aura pas de miracle dimanche.
J'ai longtemps hésité me demandant s'il fallait ou non prendre le départ de ce marathon après 4 semaines quasi vierges de tout entraînement et parsemées de douleurs même au repos.
Qu'y a-t-il de plus décevant entre ne pas partir et abandonner ?
J'ai longtemps tergiversé au gré de mes périodes de pessimisme pontuées de quelques maigres éclaircies optimistes.
Finalement, j'ai tranché. En prenant le départ, je pourrai au moins porter mon dossard, profiter de l'ambiance, tchatcher avec mon double et les tous CLM qui seront là.
Ensuite la seule inconnue sera le nombre de kilomètres que je pourrai parcourir avant de me décider à jeter l'éponge. La crainte de ce moment sera mon guide dès les premiers pas.
Le petit footing de ce matin ne m'aura pas laissé trop d'illusions.
Certes 4 Km sans avoir mal, c'est déjà ça et mon moral à connu une petite embellie. Mais, je dois rester réaliste : je n'étais pas serein voire même tendu, trop concentré sur chaque petit signe physique susceptible de me forcer à m'arrêter. Sur les dernières minutes, je sentais les muscles de mon mollet devenir bien durs. Il n'en aurai pas fallu beaucoup plus pour que cette maudite douleur réapparaise.
Pas bien gai mon discours mais j'ai un peu de mal à encaisser ce premier échec.
Fallait bien que ça arrive un jour...
Page 29 - Article N°119
symphorien le 26/06/2008 à 22:00
Aie, aie, aie!!! Je n'aime pas te voir triste comme çà mon poto!!Tu as raison, il faut être raisonnable t ene pas tenter le diable, il y a encore tant de belles aventures à vivre!! WK