Fondjede
Petit blog d'un coureur ordinaire
Samedi 25 Novembre 2017Bas de page
  424 article(s)
Marathon
Idx N°42427/03/2015 à 18:08 - Porto : c'est parti...
Partager
imprimer
Cet après-midi, je recevais un mail m'informant que les vols Easy Jet pour cet hiver étaient disponibles à la réservation.

A l'affût, car j'avais cette destination en objectif pour 2015, j'ai cliqué sur le lien.
Et voilà, Isabelle à mes côtés, la réservation s'est faite en quelques instants.

Le 8 novembre 2015, ce sera donc le marathon de Porto. Celui-là même auquel j'avais dû renoncer il y a deux ans.

Dans la foulée, je me suis inscrit au marathon (dossard N°3148).
Restera à trouver un hébergement.

A l'heure où je prépare nos demandes de visas pour Pékin, cette réservation ne me trottait pas vraiment en tête mais, au fond, ça n'en est que plus plaisant.



LienLe site officiel du marathonLien
Page 8 - Article N°354

Récits compétitions
Idx N°42315/03/2015 à 17:53 - Semi-Marathon Orvault : ch'tite vidéo
Partager
imprimer
Dimanche dernier, sous un grand soleil et une température printanière, je courais mon premier semi-marathon de l'année, ma deuxième compétition après le X Trail des Pays de Monts.

Une forme pas exceptionnelle mais correcte et une bonne gestion de course sur ce par cours vallonné que je connais bien maintenant m'ont permis de faire un temps raisonnable :

- 1h37'20" (officiel), 1h37'00" (réel)
- 385 ème / 1817
- 50ème V2H / 283

Un rapide montage des vidéos trouvées sur le net :


Page 8 - Article N°353

Récits compétitions
Idx N°42215/02/2015 à 19:12 - X Trail St-Jean-de-Monts : exigeant mais beau
Partager
imprimer
Première course de l'année, premier trail de l'année et pour ce faire, nous étions en virée en Vendée.
Nous, car j'étais aux côtés de mes partenaires de "n'importe quoi" favoris, Cyrille et Didier. Nous covoiturions pour retrouver sur place le reste de l'effectif, Cédric, Romain et jean-Phi.
En Vendée, c'est à dire à Saint-Jean-de-Monts vers l'hippodrome, point de départ et d'arrivée du trail.

Une petite course en bord de mer, idéal pour attaquer l'année.
Sauf que ce matin, faisait pas chaud CF
Dossards récupérés, tenues de course enfilées (cuissard et manches longues) , nous regrimpions illico dans la voiture pour rester au chaud.
L'échauffement se limitera à un petit quart d'heure, juste assez pour découvrir un début de parcours sablonneux, ça on s'en doutait, mais également des passages en sous-bois avec pas mal d'ondulations.

La course s'annonçait exigeante. Elle le fût CD
Car je partais avec ce gros rhume que je timbale depuis deux semaines déjà.
Dés le départ, donné à 9h30, les jambes étaient lourdes, le souffle un peu court.

Le sable et les chemins en sous bois aurons exigés une attention permanente.
Je pars donc prudemment aux côtés de Didier. On court pas mal à la queue leu-leu. Avouons-le, ça m'arrange car je peux récupérer.
Après une petite portion sur la plage et un arrêt technique, je vais commencer à produire un premier effort pour doubler des concurrents qui, au final, nous ralentissent un peu trop.
Du fait des aspérités du sol et des relances permanentes, le rythme est assez irrégulier et légèrement inférieur à 12 km/h.

Vers le 8ème, je prends un peu mes distances avec Didier.
Les sensations ne sont pas bonnes mais j'ai décidé de faire ma course en donnant ce que j'ai.

13ème, nous rejoignons l'hippodrome pour attaquer la deuxième boucle.
Je suis annoncé 214ème : mon objectif prends alors forme, finir dans les 200 premiers.

Mais cette deuxième boucle, totalement différente de la première va nous révéler rapidement sa teneur.

Le paysage dunaire, nous donne l'occasion de gravir de véritables murs.
Le sable ne permet pas d'accrocher. Les descentes abruptes ne permettent pas de récupérer. C'est terrible.
J'en bave mais je m'accroche et, à force de régularité, je double petit à petit des coureurs fatigués : chutes, crampes, les organismes souffrent.

Je donne tout ce qu'il me reste dans le dernier kilomètre, gratte 3 derniers concurrents et, comme d'hab, finis au sprint juste derrière les deux premières féminines.
Romain et Cyrille sont déjà arrivés. Didier suivra quelques minutes plus tard.

Nous sommes éreintés, mangeons un peu puis regagnons la voiture pour nous changer.
Belle course, pas à dire, tout le monde est d'accord.
Mais nous n'imaginions pas une telle difficulté.

Au final, je boucle les 23,7 kms en 2h07'50 et me classe 184ème sur 418.
Satisfait pour cette première de l'année.

Les projets à suivre ne manquent pas.
Je peux faire confiance à mes fondus de potes pour agrémenter mon calendrier RP
Page 8 - Article N°352

Rétrospectives
Idx N°42105/01/2015 à 11:05 - Bilan 2014 : quantité et qualité
Partager
imprimer
Les premières foulées 2015 sont déjà mémorisées dans mon carnet d'entrainement.
Il est temps de faire la traditionnelle rétrospective sur l'année passée avant de sceller les première pierres de l'édifice 2015.

Commençons par faire parler les chiffres.
Aucune performance mémorable côté chrono mais, avec les années qui s'accumulent, il faudra s'y habituer.
De bons temps malgré tout qui souvent m'ont placés dans le premier quart du classement, c'est bon à prendre.
Et quelques beaux chiffres quand même côté quantitatif :

- 18 compétitions : record perso (précédent : 14 en 2010)
- 227 sorties running : record perso (précédent : 220 en 2013)
- 3 233 kms courus : record perso (précédent : 3105 en 2010)

Ce qu'il faut voir au travers de ces données, c'est avant tout une envie de courir qui ne s'est pas épuisée, une quasi absence de pépin physique (ça faisait plusieurs années que maladies et blessures s'invitaient sur mon calendrier), le tout exalté par un joli groupe d'amis encore plus frappés que moi.
Deux opérations bénignes m'auront quand même freiné dans mes ardeurs : exit les Foulées Nantaises et ce Definator que je me faisait une joie de courir CF

Toutes ces amitiés m'ont donc poussé un peu plus loin, un peu plus vite, un peu plus souvent sur les routes et chemins vers des défis que je n'aurai pas envisagés seul.
Merci Didier, Frédérique, Cyrille, JP, Jean-Phi, Marie, Valérie, Clément (j'en oublie, ne m'en tenez pas rigueur) pour ces kilomètres à allure non modérée, ces sorties débridées aux quatre coins de la région.

Après un an et demi sans projet hors frontière, j'ai retrouvé le plaisir et les joies du marathon à l'étranger.
Berlin et Florence resteront deux magnifiques souvenirs.
Soif de voyage autant de marathon, sur mes 37 réalisations, 21 m'ont déjà attiré hors de notre hexagone SG

De la nouveauté en tout genre en 2014, voilà ce qui m'aura fait avancer :
- de nouvelles compétitions à mon actif,
- à deux reprises, deux courses le même weekend, ça pique !
- courir partout par tous les temps, dans l'eau, la boue, le sable, dans le stade de la Beaujoire,
- courir solidaire pour le téléthon, l'autisme,
- en résumé :
Après ce qui restera une de mes plus belles années de course à pied, il va me falloir tenir le cap en 2015 car j'ai un appétit d'ogre SD

De nombreux projets sont déjà sur les rails (marathon de Nantes, de Tours, de la Grande Muraille de Chine) d'autres n'attendent que de se concrétiser (Porto, Davos), je ne parle pas de ceux que je n'ai pas encore en tête mais qui viendront inéluctablement enrichir ce blog en récits et photos ER

Je vous souhaite à toutes et nous, runners de tous horizons, une belle année de course à pied.

LienMon carnet d'entrainementLien
Page 8 - Article N°351

News
Idx N°42004/01/2015 à 19:36 - Bonne année 2015
Partager
imprimer
De retour at home après ces fêtes de fin d'année dans mon Yonne natale, je retrouve mes outils (informatiques).

Le temps de vos concocter une petite image et de vous souhaiter à toutes et tous ainsi qu'à tous ceux qui vous sont chers, une belle, dynamique et pétillante année 2015.

Au bonheur de croiser votre route en cette nouvelle année pleine de promesses.
BZ
Page 8 - Article N°350

Récits compétitions
Idx N°41927/12/2014 à 19:19 - Corrida de la Beaujoire : pour bien finir 2014
Partager
imprimer
C'était le rendez-vous à ne pas manquer et, cette année, j'y étais.

L'année dernière, handicapé par une grosse gastro, j'avais dû jeter l'éponge la mort dans l'âme.

Cette année, j'étais donc bien content de me les geler aux côtés de mes amis OVS pour ce dernier rendez-vous course à pied en Loire-Atlantique.
Car, ce samedi après-midi, le vent était glacial et les 6°C affichés n'en paraissaient pas tant.

8,6 km, ma course la plus courte de l'année, il faut le dire.
Mais un parcours spécial.
Un départ au pied du stade de la Beaujoire puis une petite boucle autour, puis deux grandes boucles empruntant les parkings et l'intérieur du stade lui-même.
Des gradins, par les escaliers, à la pelouse, nous en aurons fait le tour deux fois.
Cassant pour le rythme, usant mais vraiment super tant par l'originalité que par l'ambiance.

Moi, j'en ai un peu bavé. Surtout sur les deux premiers kilos où j'ai peiné à trouver un rythme et le souffle qui va bien.
Après, plus de question à se poser, il fallait avancer, monter, descendre, ne pas lâcher... comme j'aime ER

Bref, cette petite course m'a bien amusé et, même cet hideux bonnet donné en récompense, au final je l'ai porté pour la photo...

18 courses en 2014, ce sera mon nouveau record : le précédent datait de 2010 où j'avais chaussé 14 dossards.

LienLe site de l'ALPACLien
Page 8 - Article N°349

Marathon
Idx N°41807/12/2014 à 19:06 - Florence : récit, photos et vidéo Fait marquant N°418
Partager
imprimer
Après deux laborieuses après-midi de montage, elle est enfin prête.

Le veux parler de ma vidéo du marathon de Florence.
De belles images pour partager un véritable bon moment et tourner la page.

Maintenant, on regarde vers 2015 et ses quelques beaux projets que j'ai mis au calendrier.




LienRécit, photos, parcours, vidéo, tout est làLien
Page 8 - Article N°348

Récits compétitions
Idx N°41707/12/2014 à 17:55 - Téléthon : 21 km de trail à Château Thébaud
Partager
imprimer
Six jours seulement après ce magnifique marathon de Florence, l'heure était à la course à pied solidaire en ce weekend de Téléthon.

Avec Didier, nous étions donc sur la ligne de départ à Pont Caffino pour un trail de 21 km.
Nous aurions pû nous limiter à la version 9 km, mais ce n'est pas le genre de l'établissement MD
Pas de dossard, pas de classement, pas de pression.

Au creux de cette petite vallée en bord de Maine, une petite gelée blanche et un air froid auquel nous n'étions pas jusqu'ici habitués nous accueillaient de même qu'une organisation bien sympa.
Un petit café chaud.... pas de refus.
Une part de brioche.. non plus.
Deux...

Bref, au sein d'un joli peloton de trailers solidaires et joyeux, nous partions à 9h00 pour 21 bons kilomètres de ce que je pensais faire en récup.

Au delà de la bonne humeur (nous tchatchâmes beaucoup du début à la fin), c'est un superbe parcours qui nous attendait.

Magnifiques bords de Maine, tracé intégralement nature, un vrai régal.
Par contre beaucoup de casse-pattes : côtes et descentes abruptes, peu glissantes mais caillouteuses. Il fallait avoir les yeux rivés au sols.

Vers le 9ème, arrivés vers Aigrefeuille, une passerelle nous aidait à franchir la rivière pour repartir en sens inverse.

Pas d'ennui, beaucoup de beaux coins.
La dernière partie empruntait des sentiers dans le vignobles un peu moins jolis que ce que nous avions traversé précédemment.
Mais vers le 15ème, à force de fournir des efforts non négligeables, la fatigue à commencé à se faire sentir.
Le ravito du 17ème nous aura fait du bien.

Nous rejoignions alors les concurrents du 9 kms et autres randonneurs du jour.
Ces 4 derniers kilos ont été avalés sans problème.
Avec Didier, nous nous sommes offerts un petit sprint pour finir en un peu plus de 2h09'.

Un petit jus d'orange et nous retournions à la voiture nous changer car, ayant bien transpiré quand même, le froid nous glaçait rapidement.

Merci Didier pour m'avoir accompagné sur cette belle course.
Dois-je te remercier pour avoir glissé le marathon de Tours dans mon planning 2015 GR
Page 8 - Article N°347

Marathon
Idx N°41604/12/2014 à 20:25 - Marathon de Nantes : signé !
Partager
imprimer
Pour celui-là, c'est signé à l'instant.
J'ai déjà répondu à un appel d'offre pour un coaching à 3h50' TL
Ça va m'obliger à faire une petite prépa du coup BN
LienLe site du marathonLien
Page 8 - Article N°346

Marathon
Idx N°41502/12/2014 à 18:23 - Florence : une 37ème pépite
Partager
imprimer
Nous voici de retour de Florence, certainement une des plus belles villes d'Europe de par son patrimoine architectural et culturel : un ville où il fait bon flâner en dégustant une fondante gelati ou en croquant dans une pizza tripe épaisseur.

Ah qu'il était bien ce séjour, qu'il était beau ce marathon.

Le récit et la vidéo arriveront sous peu mais l'album photos est déjà en ligne.

Pour faire court : 3h59'14" en mode métronome touristique.
Des amis, une belle pasta party, de la musique, une météo clémente.
Que du bonheur ER

A bientôt.

LienLe journal de l'événementLien
Page 8 - Article N°345