Fondjede
Petit blog d'un coureur ordinaire
France29/10/2017Trail Urbain Nantais (14,9 km)Pour me remettre de mon 50ème marathon..
Samedi 21 Octobre 2017Bas de page
  420 article(s)
Récits compétitions
Idx N°18021/06/2009 à 21:43 - Foulées des bords de Loire
Partager
imprimer
Me revoici sur les ondes. Rien dans mon actualité depuis un bon mois sinon un changement de rythme professionnel et pas beaucoup de temps à consacrer à mon ordi que j'ai lâchement délaissé... et vous par la même occasion.
Comme depuis deux mois maintenant, je me suis mis à la guitare, mes journées ne comptent plus beaucoup de temps mort. Mais, mieux vaut des journées bien remplies qu'un ennui pesant.
Depuis le Mont-Saint-Michel, j'ai repris en douceur l'entraînement.
Comme Helsinki approche à grands pas, il me fallait retrouver un peu de motivation.
Le retour à la compétition s'imposait.
Hier donc, je courais les Foulées des bords de Loire à Saint-Luce-sur-Loire. Un 10Km à 18h, une distance que je n'affectionne que moyennement à une heure qui n'est pas géniale.

Hier matin, je me suis réveillé fatigué.
La faute à un déplacement du côté de Montpellier : journées de travail à rallonge, chaleur accablante, transports ont laissés des traces que mon corps vieillissant a eu du mal à faire disparaitre.
La sieste de début d'après-midi n'a pas été salutaire non plus. CF
17h00, présent sur le site, je récupère mon dossard, le N°195 et pars pour petit échauffement.
Je fais la connaissance de François de l'AC Chapelle-S/Erdre qui me dit lire régulièrement ce modeste blog et partage les mêmes valeurs que moi. Nous nous retrouverons également à l'arrivée pour échanger encore quelques mots. Un peu de baume au coeur car, il me faut être réaliste, ces premières foulées sont révélatrices d'une forme des plus ordinaire.

Sur la ligne de départ, je rejoins quelques collègues. La Poste est ici bien représentée même si personne ne hisse ses couleurs.
La chaleur que je redoutais n'est finalement pas accablante : il faut chaud mais pas trop. Un petit vent défavorable rafraîchit l'atmosphère.
A 18h00 pile, le coup de feu est donné.
Bien qu'aux avant-postes, ça bouchonne au premier virage.
3'45" sur le premier kilo, c'est trop rapide. Je réduis la voilure sur les kilos suivants car il est hors de question de m'exploser juste avant de démarrer ma prépa marathon.
Je vais vite trouver l'allure qui convient à ma forme du jour : entre 4'07" et 4'10", je vais enfiler relativement en douceur les bornes suivantes.
Avec le vent, j'ai la bouche sèche mais je décide de ne pas stopper aux différents ravitaillements car je suis conscient que le moindre arrêt me sera fatal.
Le rythme que j'ai adopté me permet de prendre du plaisir le long de ce parcours qui alterne bitume et chemins en bord de Loire.
A partir du 5ème Km, j'entends les spectateurs acclamer et encourager... la première féminine qui est juste derrière moi.
Je pense alors qu'elle va me laisser sur place car, généralement, c'est comme-ça que ça se passe.
Au 6ème, sur une portion où se croisent ceux qui sont un peu devant et ceux qui sont un peu derrière, c'est Jack qui me fait signe. Jack que je retrouve toujours avec plaisir. Venu avec un ami, ils se hisseront sous la barre espérée des 43 minutes, Yes ! GH
Au fil de l'eau, je me retrouve seul avec ma première féminine. Marie, tout le monde l'encourage. Elle reste à mes côtés mais son souffle trahi un bel effort.
Constant dans mon rythme, je vois assez vite arriver le dernier kilo. J'encourage ma compagne de course. La deuxième, nous l'avons croisée, n'est pas loin derrière. Alors, il ne faut pas mollir.
J'accélère légèrement. Elle suit et terminera quelques secondes derrère moi.
Mon chrono n'est pas exceptionnel mais j'ai donné ce que j'avais en magasin. Et malgré ma petite forme du jour, je n'ai pas trop souffert.
Au final, je boucle ces 10 kms en 40'34" (une moyenne de 4'02" au km soit 14,9 km/h) et me classe 95ème sur 534 et 33ème V1 sur 163.
Pas de quoi pavoiser mais, pour une reprise, c'est pas trop mal.

Ce matin, mes guiboles ne m'ont pas trop tenu rigueur de l'effort produit. Mon décrassage matinal fût plutôt agréable.

Demain, je démarre les huit semaines de ma préparation pour le marathon d'Helsinki.
Marathon vacances et pas de chrono en perspective : cependant pas une raison pour négliger cet exercice.

LienSite du RCN Ste-Luce-s/LoireLien
Page 26 - Article N°161
bobosse44 le 24/06/2009 à 00:11
Bonne petite reprise en douceur mon JC avec un chrono que j'envierai bien DD !
Bon démarrage de prépa pour Helsinki WK
symphorien le 24/06/2009 à 20:37
Alors comme çà tu viens à Montpellier et tu ne viens même pas saluer ton poto à la maison?
Remarque j'étais peut être déjà parti au MVA!
Je vois que tu t'es lancé avec bonheur dans le rôle du meneur d'allure, elle t'a fait la bise au moins la demoiselle?
Bravo pour ta course et bonne chance pour ta prépa Finlandaise!
Moi lundi c'est le début de celle pour Millau avec le Médoc et le Marathon des Sources de la Creuse au milieu, que du bonheur!!! SM
URéponse de fondjede le 24/06/2009 à 21:30
Montpellier pour le boulot = pas de temps libre, 8h30 - 19h30 non stop !
J' ai tout juste trouvé le temps d'aller courir deux matins entre... 6h et 7h.
Pas cool pour organiser une rencontre.
Bonne chance pour tous tes défis GH


Vidéos
Idx N°17924/05/2009 à 17:14 - Mont-Saint-Michel : la vidéo Fait marquant N°179
Partager
imprimer
Je viens de mettre à profit ce long pont de 4 jours pour produire ma nouvelle vidéo.
Comme d'habitude, c'est un joli mélange de bons moments et pas seulement de course à pied.
J'ai voulu donner l'image d'un week-end touristico-festivo-sportif passé avec ceux qui comptent beaucoup à mes yeux, les miens, mes amis.
Tout ce qui entoure mes marathons compte autant que le marathon lui-même.

Un petit coup de chapeau à Isabelle qui, lors de chacun de mes périples, a pour rude tâche de collecter les images du marathon vu du côté spectateur. Sans elle, ce petit montage serait bien fade. LO LO LO

Dernier détail, à certains moments, vous aurez l'impression d'entendre un bruit d'hélicoptère. Ben non, ce n'était pas un hélicoptère mais bien le bruit du Vent. Je n'ai pas cherché à le masquer car il a fait partie de l'ambiance.
Désagréable, non ? CF



LienLe dossier complet Mont-saint-Michel 2009Lien
Page 27 - Article N°160
le double le 24/05/2009 à 22:02
On a regardé ML et moi. Beaux moments de plaisir.
Tu as regaidé le marathon de mi Octobre ?
URéponse de fondjede le 25/05/2009 à 21:54
Si tu veux parler du marathon des Yvelines, je suis allé voir le site.
Il aura lieu le 18 octobre cette année.
Tout juste 2 mois après Helsinki.
J'étudie ça avec Isabelle.
A suivre....

symphorien le 28/05/2009 à 21:12
Tu m'avais habitué à des superbes vidéos, mais là tu t'es surpassé!

Les images et le montage sont à la hauteur de la perf : ENORME!!

C'est comme dans le cochon, que du bon WK
URéponse de fondjede le 28/05/2009 à 21:55
Monter la vidéo, c'est un peu revivre les bons moments, recourir le marathon.
J'y prends - maintenant que je maitrise un peu mieux les techniques de montage - énormément de plaisir.
Avec la collec de médaille, je vais faire celle de mes vidéos MC


Marathon
Idx N°17820/05/2009 à 20:14 - Mont-Saint-Michel : récit et photos
Partager
imprimer
Il me fallait profiter d'un souvenir encore tout frais. J'ai donc recommencé mon marathon, retranscrivant au clavier toutes ces belles images que j'ai en tête, tous ces bons moments passés entre amis.
J'ai sélectionné quelques belle photos de nos vistes, pasta party et marathon.
Manquent encore à l'appel le diplôme et la vidéo.
Un grand week end de quatre jours se profile.
Je vous jure qu'il sera bien occupé CF

En attendant, je vous laisse seuls face au récit WK
LienEn attendant la vidéo, récit et photos sont iciLien
Page 27 - Article N°159
Oliv le 20/05/2009 à 23:34
la classe, Bravo! tu m'as bien l'air en forme ces temps-ci dis-donc. Super tempo dans ta course en tout cas.
le double le 22/05/2009 à 23:03
On a oublié un rituel. "La photo"
mais je pense que mon maillot aurait fait sombre figure devant le tien.
Ils le vendent ?
Beau WE mon kéké de Nantes de double.
Biz à vous 4
URéponse de fondjede le 22/05/2009 à 23:37
Ben oui, on a oublié la photo.
J'y ai pensé en rentrant quand j'ai voulu changer la photo du bandeau supérieur de mon site. Argh !! DD
Le maillot, si tu veux, un moche pareil, je peux t'en avoir un GRATOS SM
Ce serai chouette de courir avec le même !
Tu vois : ça peux servir d'avoir des copains bien placés TG

Rinox le 26/05/2009 à 11:00
Bravo champion ! Tu t'es bien arraché et tu titilles ton record, je me considère comme vengé, merci.
Ce marathon reste à mon avis comme l'un des plus difficiles avec une météo imprévisible à chaque fois mais ta vidéo donne envie d'y regoûter.... le temps d'oublier celui de l'an passé couru sous une forte pluie accompagnée de vent également.
En tous cas, tu sembles ravi et c'est bien là l'essentiel. A bientôt.
symphorien le 28/05/2009 à 21:23
Tu a été à la hauteur de ce site : grandiose!

Ton superbe entraînement a porté ses fruits, 3h29' dans ces conditions augure d'un chrono bien plus favorable encore!
Helsinki sera peut être celui là avec une arrivée magique dans le stade Olympique et grand écran!!

Marathon
Idx N°17717/05/2009 à 22:03 - Mont-Saint-Michel 2009 : du vent !
Partager
imprimer
Ce soir, devant mon PC, je suis bien épuisé mais franchement ravi.
Nous venons tout juste de rentrer d'un week-end splendide à tous points.
Les retrouvailles avec mon Double, Maryline puis Thierry (Bobosse44) et son copain François ont tenu leurs promesses et j'ai ajouté quelques bons moment à mon carnet de route.
La découverte du Mont-Saint-Michel et sa visite guidée fûrent passionnantes, même si elles auront laissé des traces , tant de marches à monter, descendre, monter, descendre...
Enfin, ce matin, cerise sur le Mont, un marathon épargné par la pluie en échange d'un vent terrible qui, ajouté à mes cuisses traumatisées par les marches de la veille, aura été une vraie épreuve morale et physique mais dont je garderai un souvenir ultra positif tant il était plaisant.
Pour vous (et moi un peu quand même), j'ai photographié et filmé tout en alignant ces foulées qui m'ont portées à l'arrivée en un temps plutôt correct vu les circonstances : 3h29'56" (temps réel) pour la 1244ème place sur 4022 classés.

Mon lit m'attend maintenant. SL

En attendant la suite, je vous fait patienter en vous présentant la médaille qui marque le succés de mon 19ème marathon. BL

LienLà seront bientôt récit, photos et vidéoLien
Page 27 - Article N°158
symphorien le 17/05/2009 à 22:20
Tu l'as bien mérité ton repos!

Merci pour le SMS retour!
URéponse de fondjede le 17/05/2009 à 22:47
Mille fois merci pour ton SMS... pendant la course ! GH


Marathon
Idx N°17609/05/2009 à 21:59 - Archange St-Michel, je suis prêt !
Partager
imprimer
Ben voilà, j'ai terminé aujourd'hui ma 19ème préparation marathon par une dernière longue sortie de 17 Km.
Cette préparation c'est plutôt bien déroulée même si je dirai qu'elle à été franchement désordonnée.
J'ai en effet dû adapter mon planning à divers événements festifs et extra sportifs. Et ce n'est pas fini, je viens tout juste d'annuler ma participation au super trail nantais du 14 juin pour répondre favorablement à une invitation inmanquable.
Toujours est-il que même si j'ai eu quelques coups de pompes et que je suis un peu fatigué, j'ai bien tenu le coup. J'ai à peu prés respecté les contraintes d'une prépa 'classique' et ai même réalisé quelques belles perfs sur 10 et 21 km.
Je mise maintenant sur la semaine à venir pour bien récupérer.
Le Mont Saint-Michel, c'est maintenant dans 8 jours SD
Reste à déterminer sur quelle base je vais courir ce marathon : audace or not audace, that is the question ?
J'y répondrais au matin du 17 mai, pas avant.

Vendredi dernier, avant de mettre le cap sur Paris pour aller faire la teuf avec mon Double, je suis allé faire une longue sortie avec Thierry (Bobosse44 sur CLM). Outre le bon moment passé à tchatcher, Thierry m'a proposé le livre de Bruno HEUBI, 'Courir Longtemps'.
Bouquin trés bien écrit et surtout à la portée de gens comme moi qui ne sont pas des accros de la course à pied 'scientifique'.
J'en ai tiré quelques précieux conseils et un plan d'entraînement pour préparer... un 100 Km.
Peut-être les 100 Km de Vendée en 2010 GR
J'ai encore un peu de temps pour réfléchir.

Pour finir, avant-hier, dans ma bôite aux lettres, j'ai reçu mon diplôme du marathon d'Athènes. Je ne pouvais pas ne pas vous le montrer MC

LienLa page spéciale Mont Saint-MichelLien
Page 27 - Article N°157
le double le 11/05/2009 à 09:38
14 juin : tu viens faire le marathon Marne et Gondoire ?
C'est ça ?
Dans ton programme 2010 : tu as oublié MdP en sortie longue pour MdV.
Le mdV te servira de sortie longue pour Le Marathon de Sénart.
Le marathon de Sénart en sortie longue pour tes 100km.
100km de Vendée : AH, AH ! Il faudra que tu me prêtes le livre, bien que j'ai François (THORSON) à portée de pieds.
URéponse de fondjede le 11/05/2009 à 22:10
T'emballe pas mon Double EL
Vienne serait à environ un mois des 100km de Vendée donc tip top !
Pour le reste, ça frise le délire artistique. Et moi, je ne suis pas un artiste mais plutôt un laborieux prudent TG

Rinox le 11/05/2009 à 10:16
Audace of course ! Tous mes meilleurs sportifs t'accompagnent..... Et s'il te plaît, venge moi sur ce marathon magique mais qui ne m'a jamais porté vraiment chance.
URéponse de Rinox le 11/05/2009 à 10:17
Mes meilleurs voeux sportifs, bien sûr !
URéponse de fondjede le 11/05/2009 à 22:07
Te venger GR
Je ferai ce que mes jambes et mon mental me diront le jour venu.
Si je peux faire plaisir à quelqu'un, je n'hésiterai pas WK

symphorien le 12/05/2009 à 22:51
Il est temps pour toi de voir le monde et de t'affranchir de ta prudence légendaire!
Envole toi et arrive au pied du Mont en vainqueur de ton meilleur chrono!
M.... SD

Récits compétitions
Idx N°17526/04/2009 à 19:26 - La Brosse : dans le bon sens
Partager
imprimer
Déjà 5 semaines que je prépare mon 2ème rendez-vous 2009 sur marathon.
Au programme ce dimanche, j'avais inscrit le 21,09 Km de La Brosse organisé par l'ACC, club de La Chapelle-sur-Erdre, pas un semi-marathon (?) mais presque. J'aurai dû courir cette distance la semaine dernière mais il n'y avait rien de tel dans la région.
C'était la première fois que je participais à cette compétition.

A 3 semaines du Mont Saint-Michel, cette compétition me posait quand même un cruel dilemme : comment la gérer sans prendre de risque et ne pas compromettre mon futur marathon ?
Autre inconnue, avais-je bien récupéré des 33 Km courus le dimanche précédent (cf article du 19 avril sur le marathon de Nantes) ?
Pour aborder au mieux la question, j'avais décidé d'alléger ma semaine de préparation de quelques kilomètres et d'éliminer une séance de piscine (là, mon boulot ma bien aidé CF ).
La stratégie du jour comportait deux axes : tenir un rythme le plus 'facile' possible et, pour éviter la casse, ne pas me lancer dans des efforts surhumains quitte à ralentir.

Pas de problème pour trouver ce village que je ne connaissais pas. Au sortir du périphérique nantais, je n'aurai qu'à me laisser guider par les panneaux 'ACC' qui jalonnent le trajet. Ca sent l'organisation rôdée.
J'arrive donc à La Brosse vers 9h15. Un champ est transformé pour l'occasion en parking, deux bénévoles me guident. Je retire mon dossard sans encombre, le N°348. Il me reste alors une bonne demi-heure pour m'échauffer tranquillement et sans stress.
Le parcours du jour est composé de 4 boucles (les 3 dernières un peu plus longues que la première). Un bénévole que j'interrogerai me préviendra : pas complètement roulant car agrémenté de quelques faux-plats et d'une côte assez longue (même si fatalement, une descente la précède). Ce parcours sert de support à 2 autres courses de 5 et 10 Km.
Le 10 km dont nous attendrons la fin pour pour pouvoir à notre tour démarrer... 10 petites minutes de retard. Les derniers auront donc le droit à une haie d'honneur et aux acclamations des coureurs du 21 qui attendent leur tour. Sympa GH
Le soleil joue des coudes avec les nuages. La température est idéalement fraîche (ou douce selon les avis).
10h10 donc, c'est parti. Je me suis volontairement placé en début de peloton pour trouver mon rythme le plus vite possible.
3'56" au kilo puis 4'01" deux fois, un peu rapide pour moi sur cette distance mais j'ai déroulé sans forcer. Je dois trouver une cadence moins rapide.
La côte annoncée arrive au 4ème. Près de 400 mètres, c'est bien bien long. Là, vent de face, pas le choix, cadence en berne et 4'18" au kilo.
Les premiers sont déjà loin et je me retrouve dans un petit groupe de 3 coureurs, moi compris. Nous bouclerons les deux premiers tours ensemble.
40'39" au km 10, encore trop rapide mais jusque là, j'ai bien géré mon allure : pas d'impression de surrégime, une foulée souple.
Le début du 3ème tour marque le début des dépassements de retardataires mais également de l'accélération de mes deux compagnons de route. Un temps tenté d'accrocher, je décide sagement de ne pas les suivre.
Maintenant, je suis seul et je vais devoir affronter en solo deux côtes vent de face. Je garde quand même en point de mire les maillots bleu et rouge de mes ex comparses qui s'éloignent lentement.
1h01'44" au 15ème, je suis dans un bon jour. Habituellement, c'est là que la fatigue se fait sentir mais pas aujourd'hui. Toujours une belle foulée, un rythme plus raisonnable entre 4'07" et 4'16" qui me convient bien.
Pas de lassitude même pour moi qui n'apprécie pas trop les compétitions avec plusieurs boucles : peut-être le cadre plutôt nature et le calme associé au soleil, les encouragements disséminés ici et là.
Un peu à la peine dans la dernière côte tout de même et mon kilo le plus lent en 4'29" : deux coureurs en profiteront pour me dépasser.
Mais je retrouve toute mon énergie pour finir en accélérant : 3'53" sur le dernier kilo et, moins de cent mètres plus loin, l'arrivée.
Je suis hyper satisfait car jamais je n'ai tenu aussi facilement la cadence sur 21 kms. Je ne termine pas du tout 'explosé' (contrairement à mon dernier semi de St-André-des-Eaux), mal nul part, récupération rapide même si je suis fatigué par l'effort produit. Et, bonheur suprême, lorsque je regarde ma Garmin coupée sur la ligne, celle-ci me flatte avec un superbe chrono de 1h27'02" BL
Je reçois plus loin un coupon pour retirer le lot promis à chaque arrivant (un chouette sac à chaussures) sur lequel figure mon rang d'arrivée (bonne idée). Et là deuxième bonne surprise, je termine 20ème BL
Je profiterai du soleil (vite chassé par les nuages) pour discuter avec mes compagnons de début de course qui ne m'auront pas distancés de plus de 30 secondes au final et avec le 3ème au classement venu m'interroger sur les intérêts de ma Garmin S405.
Je passerai également dire un petit bonjour aux membres du staff informatique de l'ACC. En septembre , ce sera mon tour !
Fin d'une bien belle matinée avec au bilan une course sympa et vraiment bien organisée. Juste un bémol sur la circulation automobile partiellement bloquée et le petit côté insécurité qui pourrait en résulter.
A refaire sans conteste GH

Voilà, ce soir, sur le WEB, une photo prise au départ et les résultats qui confirment ma bonne prestation du jour :
1h27'02" soit 14,5 Km/h (4'08"/km) - 20ème / 140 et 9ème V1.

Maintenant place à la récupération lundi, mardi et mercredi : pas de fractionnés la semaine prochaîne, une longue sortie avancée à vendredi pour cause d'agenda parisien.

Je terminerai par une pensée pour Symphorien qui, ce matin, n'a pu s'aligner sur le marathon de Marseille (courage) et des encouragements pour mon Double qui s'alignera (sans moi qui ai décliné l'invitation) sur sur le marathon de Sénart le 1er mai.
Bravo mes potos GH

LienLa page spéciale Mont Saint-MichelLien
Page 27 - Article N°156
Renaud le 27/04/2009 à 11:01
Sacré Jean-Claude, tu es dans une forme olympique !
Surtout, la vitesse et la distance, tu les a dans les jambes, plus besoin d'en faire trop dans les 3 dernières semaines. Donc du repos et des séances très cool, pas trop rapprochées. Le marathon du Mont Saint-Michel te réservera une divine surprise, c'est tout ce que je te souhaite.
Bonne dernière ligne droite.
symphorien le 02/05/2009 à 17:44
On ne t'arrêtes plus???
Encore une belle et grosse perf!!
Tu t'es bien préparé pour affronter le vent de vent au cas où!!!
Je te souhaite bonne chance pour le Mont St Michel!

merci encore une fois pour ton soutien indéfectible WK

News
Idx N°17419/04/2009 à 17:00 - Nantes Marathon : dites 33 !
Partager
imprimer
Ce matin, au programme, une sortie de 26 km pour marquer la moitié de ma préparation marathon. J'aurai dû courir un semi mais c'est le marathon de Nantes qui était au calendrier local. En contrepartie, je me suis inscrit aux 20 km de la Brosse le WE prochain.
Ce matin, j'ai donc chaussé mes running en me disant que j'allais aller traîner du côté de cette course pour me changer les idées et voir si le nouveau parcours, plus urbain, était plus attractif, si l'organisation tenait mieux la route que l'année dernière (lire mon récit 2008).
Côté météo, pluie et vent au programme SH
15 petits km plus loin, j'aborde le pont Anne de Bretagne et vois le premier boucler le 40ème km. Les écarts entre les poursuivants sont conséquents.
Je prends ensuite le parcours à l'envers à la rencontre de copains à soutenir.
Un peu de spectateurs malgré la pluie, pas une grosse ambiance tout de même.
C'est vrai que le parcours empreinte maintenant le coeur de la ville, ce qui le rend plus agréable.
Je fais la bise à Maélane puis Marienbaz, chaudement emmitoufflées pour assurer leur rôle de bénévole.
Un peu plus loin, je retrouve Sylvain qui marche, la mine des mauvais jours, crampes depuis le 27ème, moral dans les chaussettes. Quelques mots de réconfort et je continue mon chemin.
Je croise le ballon des 3h00 puis celui des 3h15 et, pas loin derrière, je vois Renaud qui, lui, est parti pour un bon chrono. Mes encouragements n'auront pas d'écho : concentré le bonhomme !
Au 36ème, je rencontre Marc, collègue qui était à NY en 2002 à mes côtés. Lui aussi, tient bien le rythme.
Moi, j'ai déjà 19km au compteur et il ne faut pas que j'oublie que je rentre à pied à la maison. Donc je rebrousse chemin et décide d'accompagner Marc jusqu'au 40ème.
Je 'rentre' donc dans la course pour ces 6 derniers kilos. Marc est au top. Nous tenons à plus de 12 km/h tout en discutant.
Marc me confirme que le parcours est globalement plus attrayant qu'avant. Il y a plus de spectateurs sur la fin malgré cette petite pluie persistante.
Au 40ème, je n'aurai pas le coeur d'abandonner mon pote. Tant pis, j'irai jusqu'au bout et laisserai Marc à 100 mètres de l'arrivée qu'il franchira en 3h23' GH
Je note que, cette année, une médaille est remise à chaque arrivant (ma grosse déception de l'année dernière). Mais seuls les 1000 premiers incrits auront droit au T-shirt technique, un peu mesquin tout de même BE
Le marathon de Nantes semble donc en gros progrés : prés de 2000 concurrents cette année, c'est un signe.

Moi, j'ai là 25 km à ma Garmin. Je rentrerai donc plus calment à la maison.
Au final, 33 km parcourrus sans difficulté.
A 4 semaines du marathon du Mont Saint-Michel, c'est plutôt encourageant.
Les deux semaines à venir seront un peu perturbées par un agenda personnel chargé mais je vais essayer de gérer tout celà au mieux.

LienMa préparation pour le Mt Saint-Michel, c'est iciLien
Page 27 - Article N°155
symphorien le 19/04/2009 à 20:05
Décidément même si tu ne l'aime pas trop ce Marathon, tu y vas chaque année!!!
Comme je l'ai dit sur CLM, eux au moins ils écoutent les coureurs et ne les bandonnent pas comme LYON à une semaine du RDV!
Je vois que tu es bien pour le Mont St Michel, j'espère que tu auras meilleur temps que ceux de l'année dernière!!
A+
Renaud le 20/04/2009 à 11:15
Merci Jean-Claude pour tes encouragements !
Effectivement, je ne t'ai pas vu, concentré à fond pour "chasser" le fanion des 3h15 mais les "Allez Renaud" entendu par-ci par-là m'ont fait un bien fou.
Malgré une préparation amputée de quelques jours, je réussis à battre mon record en passant sous les 3h15 (merci le meneur d'allure) : 3h14'29"
Aujourd'hui, je savoure. Merci aussi à Yannick Israël et ses amies qui m'ont également encouragé sur le parcours: l'UFCPH, que des personnes sympathiques, j'vous dis.
A toi de jouer maintenant et n'oublie pas, n'arrive pas épuisé le jour J et soit audacieux en partant en 4'35", 4'40" au kilo....
J'allais oublié, j'ai échangé quelques mots avec Charlie de Courir le monde à la fin du marathon.....
Amitiésdurenaudtoutcontent
le double le 23/04/2009 à 17:14
tu fais 33km, 9 de plus tu pouvais faire le marathon.
C'est ce qui s'appelle la sagesse.
Je sens la perf de kéké au Mont.

Récits compétitions
Idx N°17309/04/2009 à 21:46 - St-Seb : délit de sale tronche
Partager
imprimer
Ce soir, je suis allé fureter du côté du site du SNAC à la recherche des photos promises des Foulées de Saint-Sébastien courues dimanche dernier.
J'y ai trouvé avec bonheur 4 photos où je figure.
Et sur 2 d'entres elles, celles prises au 8ème Km et à l'arrivée lors de mon sprint final, j'ai pu admirer ma tronche en pleine... souffrance. Pas bô à voir CF
J'aurai pû les garder pour moi tout seul mais à quoi bon.
Quand je dis que je souffre sur un 10 bornes, c'est pas des bobards DD
Sincèrement, je ne sais pas laquelle des deux était la plus moche.
J'ai choisi celle de l'arrivée, car au fond, avec le dosser 706 et le short bleu, figure le coureur qui m'a 'coaché' pendant quelques kilomètres m'épargnant ainsi une fin encore plus ... atroce SM

PS : éloignez les âmes sensibles, ceci n'est pas une promo pour la course à pied.
Page 27 - Article N°154
symphorien le 10/04/2009 à 00:25
T'as raison!! C'est proprement scandaleux et inhumain de faire souffrir les gens comme çà!!
Et dire qu'après on te parle des bébés phoques!!!!! DD
le double le 13/04/2009 à 23:34
T'as même pas à te déguiser pour le médoc. Il manque le filet de bave.
Mais j'ai peur que le vin tourne au vinaigre.

Récits compétitions
Idx N°17205/04/2009 à 17:08 - St-Seb : moins de 4 sur 10
Partager
imprimer
8h43 : j'allume la télé.
Comme tous les ans, je me délecte à regarder le départ du marathon de Paris. Je l'ai déjà couru 2 fois et ,à chaque départ, derrière mon poste, je vibre comme si j'y étais.
Pour l'occasion, je me suis fait représenter par mon Double. Un collègue et quelques amis de mon club y sont aussi. Je regarde les bombes dévaller les Champs suivies par un flot imposant d'anonymes tous aussi méritants les uns que les autres.
Les premiers passent les 10 kilos en 29'51" GH
Moi, aujourd'hui, c'est justement 10 km que je vais devoir courir à la vitesse de la lumière... enfin presque SM
Je quitte donc mon confort télévisuel pour me rendre à St-Sébastien-sur-Loire et m'aligner sur les Foulées du même nom, un 10 Km accroché à mon calendrier dans le cadre de ma préparation pour le marathon du Mont St-Michel du 17 mai.
Frisquet, 8°C seulement. Je retire mon dossard, le N°584, et débute mon échauffement bien couvert.
5 minutes avant le départ, je retrouve Bertrand, copain de mon club dans le sas de départ.
Ma stratégie est diaboliquement simple : pour approcher les 40 minutes, voire ne pas les dépasser, je pars à fond et je vois si je tiens EV
2 ans presque que je n'ai pas couru un 10 km, distance que je n'apprécie guère car trop 'violente' pour mon organisme.
11h00, c'est parti. Le peloton de presque 600 coureurs est plutôt dense.
Premier kilo en 3'45", je tiens parole (je suis parti aussi vite que possible).
Sur le deuxième, gros ralentissement car, retournant sur les bords de Loire par une portion étroite, je suis scotché dans un groupe un peu plus 'lent'. Ca râle derrière !
Je finis par me faufiller et dépasser le bouchon pour relancer. Je n'ai pas d'excellentes sensations sur ces premiers kilos : j'ai l'impression de trop forcer pour tenir le rythme. Pas grave, j'avais dit 'à fond', je continue.
19'45" à mi-course, je sens que que le plus dur reste à venir et que je vais avoir du mal à tenir.
C'est à ce moment qu'un vétéran (impossible de lui donner un age, mais un gars bien plus vieux que moi) me dit : "Arrête de faire le yoyo, tu vas t'exploser. Reste avec moi, j'te donne la cadence".
Il a raison le bougre, j'ai du mal à gérer mon effort et j'oscille entre le trop vite et le moins vite sans arriver à trouver un rythme qui me convient.
Alors, je me colle à ses baskets. Et c'est vrai que je finis par récupèrer tout en gardant une bonne cadence. Nous finissons par dépasser la 2ème féminine que j'avais en point de mire depuis le début mais qui gardait facilement ses distances. Ah, ces filles ! CR
Finalement, au 8ème, j'accélère et abandonne mon mentor que je remercierai chaleureusement après l'arrivée
Je passe le 9ème en 35'45", je n'ai que 4'15" pour rallier l'arrivée et rester sous les 40'.
J'ai mal aux cuisses,: ça tire, ça chauffe WO
Le portique final, la ligne, je coupe mon Garmin.
Verdict : 39'41" ! Temps officiel confirmé cet après-midi sur le site du SNAC.
162ème sur 587 et 43ème V1. J'aurai tenu à 15,1 Km/h de moyenne soit 3'58" au kilomètre.
Moins de 4 sur 10 MC
Un de mes fistons me ramènerai une telle note, je le gronderai sans commune mesure.
Mais moi, ça suffit à mon bonheur.
C'est tout juste la 2ème fois que je tombe la barre des 40', aujourd'hui à 7 secondes seulement de ma meilleure performance sur cette distance.
Fin de ma 2ème semaine de préparation marathon.
So far, so good !

LienMa prépa pour le Mont Saint-MichelLien
Page 27 - Article N°153
symphorien le 05/04/2009 à 20:20
V'là ti pas que le vieux gazier s"est mis dans l'idée de faire péter la chaudière!!
Bravo pour la perf!
Un temps pareil c'est 2h48' au Marathon, tu vois donc ce qu'il te reste à faire pour tenir sur la distance BE
URéponse de fondjede le 09/04/2009 à 22:16
Entre mon Double qui me veut 'disjoncté' et toi qui me veut 'explosé', je vois que j'ai des supporters, des vrais BE

bobosse44 le 06/04/2009 à 23:55
Super ce chrono Jean-Claude! Tu vas effectivement être en grande forme dans 6 semaines. En plus, au départ de Cancale, ça descendra donc, comme tu dis : à fond, à fond, à fond... SM
URéponse de fondjede le 09/04/2009 à 22:09
Mouais, j'suis pas sur que cette modeste descente me donnera assez d'élan pour tenir à fond jusqu'au bout.
Faudra être joueur TG

le double le 07/04/2009 à 09:17
le double qui est en train de disjoncter :
jeudi 1er mai sortie longue pour préparer le MMSM,
Il y a le marathon de Sénard le 1er Mai ? an lieu d'aller te brosser.
Je ne ressens pratiquement plus rien du MdP, j'aurai pu hier soir aller courir. Vélo toute la semaine.
Bravo pour ton 10
URéponse de fondjede le 09/04/2009 à 22:12
Disjoncté, peut-être, mais pas au point de me court-circuiter sur un marathon à 2 semaines du MMSM BE
J'irai donc me brosser sur 20 bornes, c'est plus raisonnable.
Comme quoi, c'est possible TG

Oliv le 18/04/2009 à 21:25
bha dis donc c'est la grande forme en ce moment, tu vas nous a jouer SUPERSONIC au Mont-Saint-Michel BE
En tout cas ça décrasse bien les bronches le 15 km/h SM trop drôles les photos !

Récits compétitions
Idx N°17122/03/2009 à 17:23 - Semi de la Brière : mieux que prévu !
Partager
imprimer
Ce matin, j'avais rendez-vous avec ma première 'vraie' compétition de l'année.
Non pas que Valence compte pour du beurre mais, pour ce marathon 'touristique', je n'avais aucune visée chronométrique, juste le besoin de prendre du plaisir après un hiver inhabituellement rude pour mon physique vieillisant.
4 semaines après ce super moment, comme aucun copain de club ne semblait vouloir inscrire cette destination à son calendrier, il n'était pas dans mes intentions de faire un effort en compétition : en effet, depuis, je n'ai pas vraiment fait de travail trés poussé me contentant de 'relancer' la machine en prévision du marathon du Mont Saint-Michel dont j'entâmerai la préparation dés la semaine prochaîne.
Il aura juste fallu que mes collègues me proposent le 4ème siège vide de leur auto. Vous me connaissez, je ne sais pas dire non. Départ donc ce matin 8h40 avec Marc, Christian et Hervé : La Poste et France Telecom en action WK
Une petite gelée accompagnée d'un brouillard à couper au couteau, voilà pour la météo au départ.
50 minutes et 65 Km plus loin, tout juste quelques degrés en plus, toujours le brouillard et un petit vent glacial.
Pas vraiment en avance, le temps de retirer nos puces et dossards (N°322 pour moi), de retrouver Renaud (vous savez un fan de Jean-louis Aubert, comme moi et Isabelle) pour quelques mots échangés, moins de 10 minutes d'échauffement plus tard, nous pointerons sur la ligne de départ avec short (brrrrr) mais manches longues et gants.
Pas d'objectif précis faute de référence en ce début d'année : ma dernière 'vraie' compétition date déjà de plus de 6 mois (semi-marathon de Rezé et mon record sur la distance).
Je me fixe quand même un ambitieux 'moins de 1h35' : plus, je prendrai un coup de vieux au moral CF
Alors, je pars résolument 'vite' : en premier lieu pour me désengluer du peloton trés dense sur le départ, ensuite pour 'voir' ce que j'ai dans le buffet.
3'59" au 1er kilo puis 4'01" pour passer au 5ème en 20'03", je sais pertinemment que je suis au delà de mes possibilités du moment mais j'ai les jambes qui vont bien alors, même si je doute du final mais agréablement surpris, j'en profite.
Jusqu'au 10ème, mis à part un arrêt boisson trop fraîche au 9ème et une relance difficile, j'ai tenu : 40'37", du bon Fondjede !
Ensuite, à l'attaque du 2ème tour, j'ai dû lâcher du lest.
Le groupe dans lequel je m'accrochais m'a petit à petit distancé. Mes temps au kilo se sont allongés. C'est là que la tête à pris le relais.
Un instant à l'esprit, j'ai vite abandonné l'idée de 'décrocher' et de finir en douceur. Même si je commencais à me faire dépassser par quelques dizaines de coureurs, pas question de m'écrouler.
Alors, j'ai donné tout ce que j'ai pu pour rester en dessous des 4'30" au km. Ces derniers kilomètres m'ont parus bien longs.
Je n'ai pas pu m'accrocher à la 2ème féminine qui finira quelques centaines de mètres devant mais, sur les deux derniers kilomètres, j'ai trouvé suffisamment de ressources pour accélérer et redoubler quelques concurrents.
Je coupe mon chrono sur la ligne et boucle la distance en 1h28'30" (moyenne de 14.3 Km/h et 4'11"/km). Essoufflé, usé mais pas exténué, je récupèrerai assez vite peut-être revigoré par la satisfaction d'avoir réalisé une belle course.
Il fait toujours aussi froid et le brouillard est toujours là : j'enfilerai mon T-shirt technique (récompense de qualité) par dessus ma tenue de course pour attendre mes collègues en me les gelant pour de vrai.
Retour à la maison à 14 heures, satisfait.
J'attends à l'heure qu'il est les résultats officiels pas encore publiés curieux de voir mon classement.

Avec ce semi réussi (ma 2ème meilleure perf sur la distance sans préparation spécifique), je fais donc une petite provision d'énérgie positive.
Energie dont je vais avoir grand besoin pour attaquer dés mardi ma préparation pour le marathon du Mont Saint-Michel, nouveau rendez-vous de choix avec mon Double.

PS : ce matin, avait lieu le marathon de Rome auquel j'avais participé en 2007. Je n'ai pas manqué d'avoir une pensée pour Philippe (alias Symphorien sur CLM) en espérant qu'il a réalisé là-bas une bonne perf et passé un bon moment.

LienSite de l'ECSO 44Lien
Page 27 - Article N°152
Pompier22 le 22/03/2009 à 19:21
Salut Jean Claude,

Félicitation pour ton bon chrono de ce matin avec une nouvelle fois sous les 1h30 (moi j'en rêve mais encore 10 minutes à gagné DD )

A+
David
bobosse44 le 23/03/2009 à 22:40
Bravo pour cette belle reprise de compétition ! Juste une question, pour le Mont St Michel, tu seras en touriste ou en compétition BE Je blablaterai avec ton double dans le 2ème casER Pour ma pomme, j'ai le OK du chir pour reprendre mercredi : on va voir ce que ça donne mais je suis confiant SD. A très bientôt.
URéponse de Fondjede le 24/03/2009 à 19:58
Touriste ou compétition ?
Tout dépendra de ma préparation : si j'arrive à la boucler sans aléa physique ou autre, je viserai peut-être un chrono plus ambitieux. Il est encore un peu tôt pour décider.
Moi aussi, je te souhaite une bonne reprise. Vas-y en douceur et ça devrait aller.
Pour ce qui est du blablatage, pas la peine d'attendre le 17 mai. J'espère que nous aurons l'occasion de faire quelques grandes sorties ensemble EV

Denis le 24/03/2009 à 21:27
Pas mal pour une reprise malgré le temps frisquet brièron,
Quant à moi j'étais aussi à ROME ou la température était beaucoup plus clémente, super parcours mais à déconseiller pour les gens fragiles des articulations , les pavés sont redoutables comme la fin de course, mes chevilles vont en garder quelques séquelles.
malheureusement ce marathon a été endeuillé par un décès après course. un homme de 46 ans qui n'a pu être réanimé 1h30 après l'arrivée.
Maintenant récup et pour toi bonne prépa
Denis

Renaud le 25/03/2009 à 10:42
Chapeau Jean-Claude ! Superbe chrono, qui plus est, pour quelqu'un qui arrive un peu par hasard.
Avec une bonne préparation pas trop épuisante, tu vas finir par arriver à boucler un marathon en 3h15 et pourquoi pas, au Mont Saint-Michel.
J'ai hâte de voir ce que tu peux donner avec plus d'audace......
A suivre.
URéponse de fondjede le 25/03/2009 à 21:29
T'as raison. Ce que j'ose faire sur semi, je n'ose pas le faire sur un marathon. En dehors de mes marathons touristiques, je pars toujours en douceur sur le premier semi pour ne pas craquer sur le deuxième.
On verra dans un peu plus de 7 semaines. Si j'arrive à me reposer les jours qui précèdent alors... GR

symphorien le 27/03/2009 à 21:52
Merci pour ta pensée positive!!

je me suis accroché comme toi, mais je me suis régalé dans cette ville sublime!
Je vois que tes capacités sont au top pour commencer ta prépa, c'est donc de bonne augure pour la suite!!!
A quand un Marathon en moins de 3h30' comme ton chrono sur semi semble l'indiquer?