Fondjede
Petit blog d'un coureur ordinaire
Vendredi 17 Novembre 2017Bas de page
  424 article(s)
Physique et entraînements
Idx N°2031/12/2005 à 18:06 - Une petite dernière pour finir
Partager
imprimer
Ce matin, pour ce dernier jour de 2005, j'ai eu le plaisir de faire une sortie de 1h20' dans le bois de Vincennes avec mes potes JC et Patrick. Pas vu le temps passer, vu que nous avons plus parlé que couru. Un vrai bon moment.
JC nous a ensuite convié dans un petit restau de sa connaissance (je vous passe le détail mais c'etait super).
Bref, une bonne journée qui se terminera ce soir par un reveillon entre amis.
Nous avions projeté de faire le semi-marathon de Paris ensemble mais, pas de bol, le 5 Mars je rentre des sports d'hiver !!
Ce n'est que partie remise !
Page 42 - Article N°12

News
Idx N°1929/12/2005 à 17:42 - Nowel et la neige !!
Partager
imprimer
Un bon noël passé en famille à Auxerre. Une première sortie de 1h34' sur les bords de l'Yonne par un temps couvert et froid. La neige est arrivée mardi et nous a accompagné jusqu'à Chablis.
Si hier, il était impossible de sortir vu la tempête, aujourd'hui, j'ai fait une super sortie de 1h25'.
Un froid de Kanard (-8°C) mais un soleil superbe.
J'ai donc couru dans un paysage digne des plus beaux contes de Noël : seules quelques animaux m'avaient précédés et j'étais content de faire les premieres traces dans la poudreuse. J'ai même croisé un renard en quête de nourriture (je suppose) : il n'a pas cherché à me faire la conversation et c'est tant mieux !
Samedi, rendez-vous à Paris pour un footing et un bon restau avec Patrick et JC mes accolytes pour Madrid.
Page 42 - Article N°11

Marathon
Idx N°1721/12/2005 à 22:22 - Madrid
Partager
imprimer
Bon, déjà deux jours que je suis en vacances. Le temps de souffler : deux cinés en famille avec mes enfants (Harry Potter et Narnia), deux restos !
Et un peu de temps pour préparer ma page consacrée au marathon de Madrid pour lequel nous sommes inscrits avec JC et Patrick.
Bref, elle est [ là ] !
Le paiement pour l'inscription au marathon avance : avec le mail de réponse de l'organisation et les coordonnées complètes, le virement est parti. A suivre.
Toujours un train pépère côté course à pied même si je tiens les 3 séances par semaine : le froid et les entraînements de nuit, c'est pas top.
Page 42 - Article N°10

Marathon
Idx N°1512/12/2005 à 21:32 - Qui n'avance pas recule, méfie toi de la personne qui est derrière toi
Partager
imprimer
Bon, celle-là, elle n'est pas de moi mais de mon illustre double.
A l'origine de cette maxime, un gag madrilène !
Aprés avoir confirmé notre inscription par Fax, JC et moi nous sommes heurtés à une difficulté non prévue : impossible de payer par virement international car les coordonnées fournies sur le site du marathon son incomplètes !
Patrick, lui, n'a pas confirmé son inscription par Fax et à réussi, on ne sait pas comment, à payer avec sa carte bancaire : débit de son compte à l'appui de ses dires !
Bref, qui c'est qu'est inscrit en premier ? les 2 JC !
Et qui s'est qu'est inscrit avec la mention "payé" ? les 2 JC ! Pour en avoir la preuve, cliquez donc sur le logo du marathon !!
Allez comprendre tout celà. Quelques détails restent à éclaircir...
Page 42 - Article N°9
jc le double le 14/12/2005 à 23:03
J'aurais mieux de ne rien dire, car j'ai eu très peur
ce soir dans le bois de Vincennes
je double un homme qui parlait, maintenant avec les téléphone portable, on ne peut plus savoir à qui il parle.
Homme se met a courir derrière moi, avec son engin à la main. Il me dit tu as peur, tu sers les fesses.
J'ai tourné à gauche, il est parti avec l'autre
J'ai pensé heureusement que j'avancais
Je pense que l'autre coureur a du penser "si je n'avance pas je recule, mais je sais qui est derrière moi"
et en plus tout ça est vrai, cela a bien fait rire Maryline

Marathon
Idx N°1401/12/2005 à 19:06 - Madrid : inscriptions
Partager
imprimer
Aprés quelques jours passés à chercher chacun de notre côté et à l'appui de quelques coups de téléphone, JC et moi avons fixé nos modalités de transport et de séjour à Madrid. Tout c'est donc concrétisé hier soir fort tard par des réservations en ligne sur www.voyagessncf.com puis par notre inscription sur le site du marathon de Madrid.
Pour les détails, départ en avion de Paris CDG la veille de la course et 4 nuits à l'hôtel HOSTAL PERSAL (bien situé et pas trop cher : 1064€ pour A/R Air France + une chambre à 4 et 578 € en chambre double).
Reste plus qu'à faire un virement international pour régler les 60€ du marathon.
Seront donc du voyage les mêmes qu'à Venise et Londres : Patrick, Frédo et Emmeline, JC et Maryline, moi, Isabelle, Gaël et Nicolas (3 coureurs et 6 supporters).
Bons moments en perspective !!
Je vais bientôt créer ma page spécial Madrid 2006.
LienSite du marathon de MadridLien
Page 42 - Article N°8
jc le 03/12/2005 à 12:28
J'ai fait mon virement par téléphone
et confirmé par fax
Fondjede le 05/12/2005 à 23:04
Moi aussi, j'ai fait ma demande de virement aujourd'hui.
Le fax devrait pas tarder à suivre....

Physique et entraînements
Idx N°1324/11/2005 à 22:08 - Reprise
Partager
imprimer
Bon, finalement, ce soir, j'ai profité d'un léger radoucissement pour m'y remettre. Pas trop envie quand même. C'est dur de retrouver le sol herblinois.
Jambes un peu lourdes, pas encore bien récupéré mais une sortie nocture qui n'a pas été trop galère.
Bilan, 1h17' en endurance.
Page 42 - Article N°7

Physique et entraînements
Idx N°1123/11/2005 à 14:28 - Pas le temps de refroidir
Partager
imprimer
Depuis quelques jours, le froid et la fatigue de mon voyage au Japon ont eu raison de ma motivation. Va falloir que je rechausse rapidement mes running sous peine de léthargie sévère. Pas demain que je fais un cross !
Heureusement, JC (mon double) est venu aux nouvelles hier soir et m'a remis en tête notre objectif pour 2006.
C'est donc le bon moment pour lancer nos premières recherches pour le marathon de Madrid :
  •  panorama des offres des voyagistes spécialisés (pour situer leurs hôtels et voir les prix des séjours)
  •  Recherche sur voyagessncf.com de vols au départ de Paris et d'hôtels proches du départ du marathon (Place Cibeles en plein coeur de la ville).
  • Page 42 - Article N°6

    News
    Idx N°1017/11/2005 à 15:07 - Last japanese training
    Partager
    imprimer
    Aujourd'hui, dernier jour de travail et dernier footing à Kawasaki.
    Un séjour superbe dans un pays aux trésors incomparables et aux coutumes si différentes des notres. Mais vraiment trop court !
    J'ai couru au lever du soleil et apprécié une dernière fois cette belle contrée. Je n'aurai rencontré qu'un seul jogger en short comme moi (les autres toujours camoufflés dans leur survets avec gants et bonnet). Il restera le seul a avoir levé la tête et la main pour m'adresser un grand bonjour avec le sourire.
    Page 42 - Article N°5

    News
    Idx N°915/11/2005 à 15:59 - Japon : levé avec le soleil Fait marquant N°9
    Partager
    imprimer
    5h00, je suis déjà réveillé. Deux jours déjà que je suis arrivé. Pas encore eu le temps de courir : tourisme, fatigue, boulot... pas le courage de me lever tôt.
    Deux jours que j'y pense mais ce matin, je ne me rendormirai pas.
  • 5h45, je me décide. il fait encore nuit sur Kawasaki : quelques passants, quelques lueurs, la ville se met en marche doucement. Je sors mes baskets et ma tenue de la valise.
    Quelques petits étirements plus tard, je suis au pied de l'hôtel. Quelques mots échangés (in english of course!) avec le réceptionniste épaté par ce frenchie si matinal qui prétend partir pour faire aux moins douze bornes.
    Le parcours, je l'ai dans la tête. Je l'ai préparé avant mon départ avec Google Earth : tout y est, la direction, les distances, les ponts et cours d'eau à franchir, les espaces verts.
    Petite angoisse de me perdre quand même ! Mais, c'est pas ça qui va m'arrêter : l'envie est trop forte.
  • Je commence par longer une voie férrée qui me mène au premier pont lequel me permet de franchir un bras de mer de la baie de Tokyo. Là, une superbe coulée verte m'attend.
  • 20 minutes que je galope, le jour se lève doucement. L'air est frais, le ciel nuageux. Je croise quelques rares passants mais pas un seul jogger. Les regards sont fuyants, personne ne semble vouloir répondre à mon envie d'échanger un sourire ou un petit signe de la main juste comme-ça pour dire bonjour. Non, chacun va son chemin.
    Le long de l'eau, je vais petit à petit découvrir les activités matinales des japonnais : beaucoup de marcheurs, peu de joggers, quelques groupes faisant de la gymnastique au son peu entrainant d'un magnéto minuscule.
  • 35 minutes déjà. Quelques coureurs ont fait leur apparition mais on sent bien que ce n'est pas l'activité en vogue dans le quartier. Je repasse de l'autre côté du cours d'eau. La ballade est superbe. J'ouvre grand les yeux, apprécie ces intants de quiétude mais, de l'autre côté de la route, j'aperçois quelques immeubles tristounets : cité dortoir, pas grand chose à envier à nos banlieues. La circulation s'intensifie. Ca commence à bouchonner.
    Finalement, je cours à un bon rythme sans m'en rendre compte. Quelques terrains de base ball bien occupés, un practice de golf et une piste d'entraînement... hippique. Là, un groupe de jockeys me regarde avec interêt (faut dire que je suis le seul gus à la rondre à courir en short : tous sont harnachés comme en plein hiver) : j'ose un léger sourire et un timide signe de la main. Et là, tous en coeur, ils me renvoient un "Hi" avec sourire et conviction qui me fait vraiment plaisir. Je leur retourne finalement un grand geste de la main pour les saluer. Heureux !
  • Rapidement se profilent les tours qui jouxtent mon hôtel. J'aurai couru un peu plus d'une heure sans m'en rendre compte. Rien d'extraordinaire dans tout ce que je vous raconte là...non ? Pas de médaille, pas de dossard ni diplôme ou autre peloton de coureurs passionnés... non !
    N'empèche, il était joyeux et content de lui le petit JC sous sa douche à plus de 9000 Km de son chez-lui! C'est certain, courir le monde, c'est tout ce qu'il aime.
  • Page 43 - Article N°4

    News
    Idx N°813/11/2005 à 00:59 - Soleil levant
    Partager
    imprimer
    Apres 12 heures de vol, 8 heures de decalage horaire, et une bonne heure de taxi, me voici a Kawasaki. Une heure de train plus tard, Shibuya, pour un premier bain de foule et un bon petit resto japonais. Exotique, la jeunesse locale !
    Ne cherchez pas les accents dans mon texte : moi, y'en a pas trouve !
    Bref, ce matin, pas le coeur de dejeuner japonnais. Petit dej continental copieux (faut dire que notre hotel est plus que correct : c'est de la que je poste ce message).
  • 8h30 : Depart pour Kamakura : une heure de train pour atteindre ce lieu en bord de mer ou se trouvent quelques temples a visiter.
  • 19h00 : retour à l'hôtel (j'ai retrouvé les accents car je suis maintenant connecté de ma chambre sur le réseau du dit hôtel). Super journée ensoleillée à KamaKura. A l'écart, en bord de mer, ce site est trés verdoyant et conforme à l'image que l'on peut se faire du Japon. Quelques costumes traditionnels, des temples superbes et un visite au grand Buddha : super. J'ai mon nom en japonnais gentillement peint par deux charmantes autochtones ayant déjà séjourné chez nous !! Je ferai un petit album à mon retour. Nous avons déjeuné dans un petit resto local : moi, je me suis pris un bol contenant riz, oignons, oeuf et porc, le tout accompagné de thé vert (beurk, on dirait une infusion d'épinard) et une soupe au soja et autre condiments non identifiés au goût...particulier. J'aurai au total fait 3 autres expérience gustatives peu concluantes ! Ce soir, sushi et dodo de bonne heure car demain boulot !!
  • Page 43 - Article N°3

    fondjede.free.fr V2 © 31/07/2000 - 2015