Fondjede
Nantes 2013
27/04/2013 à 09:05 - Le récit marathon
En attendant le dernier opus vidéo de ce marathon de Nantes 2013, je vous livre le récit de cette 33<sup>ème</sup> aventure. <ul> <li>L'expérience n'était pas inédite. Sur ce marathon de Nantes version 2013, malgrè un nouveau parcours, de nouvelle ...
Nom ou pseudo *
Email
Site WEB
Message *
Gratte
Zen Emu Confus En colère En pleurs Mesquin Agacé Rieur Diabolique Bravo Perplexe Lover Trop content Implorant Frimeur Déçu Endormi Hilare Taquin Blagueur Inquiet
 
Biz Stupéfait Teuf Respect Argh! On se tel Coeur brisé J'sais pas! Camembert! J'm'énerve pas! Tout mais pas ça! Chaud! Chuuut MDR
*
* obligatoires
Mardi 23 Mai 2017Bas de page
  7 article(s)
Journal
Idx N°34927/04/2013 à 09:05 - Le récit marathon
Partager
imprimer
En attendant le dernier opus vidéo de ce marathon de Nantes 2013, je vous livre le récit de cette 33ème aventure.

  • L'expérience n'était pas inédite.
    Sur ce marathon de Nantes version 2013, malgrè un nouveau parcours, de nouvelles zones de départ et d'arrivée, pour la 3ème fois sur quatre participations, je courais en mode 'coach'.
    En 2008, je menais Yohann (Copain de club) sous la barre des 4 heures.
    Il y a deux ans, avec mon pote Thierry (Bobosse44 sur CLM), nous rations la marche des 4 heures de deux petites minutes.
    Cette année, pour sa première tentative, l'objectif de Vincent (Copain OVS) était de boucler la distance en 4h15 sur une base de 10 km/h de moyenne.

  • Côté forme, je me présentais ce dimanche avec seulement 4 semaines d'une très modeste préparation. La bonne grippe attrapée en pleine reprise ayant sacrément brisé mon élan.
    Même pour un 4h15, j'avais quand même quelques appréhensions GR .

  • Cool pour moi, le marathon de Nantes. Pas de logistique. Le tram me dépose à 7h30 au pied du château des Ducs de Bretagne.
    1 petit degrés C° ce matin seulement. Pas chaud. Mais le ciel dégagé laisse entrevoir l'arrivée du soleil et une remontée de la température annoncée à 15°C au plus fort de la journée, peut pas faire mieux SG
    Je pars en débardeur avec quand même des manchons pour réchauffer mes bras nus sur le début de course. Choix judicieux.

  • 8h00, premier rendez-vous avec la team OVS (Nantes.OnVaSortir.com) menée par Bruno. Je retrouve les habitués du dimanche matin, Frédérique, Vincent et d'autres rencontrés au fils des différentes sorties proposées sur ce site.
    8h30, deuxième rendez-vous, cette fois-ci avec la Team CLM. Samedi soir, au San Marco, nous avons passé une excellente soirèe autour du traditionnel plat de pâtes.
    Blablabla, photos, photos...

  • Il est vite 9h00. C'est au pied de la cathédrale que le départ est donné.
    Avec Vincent, nous nous sommes mis en queue de peloton.
    Début de cette course... métronomique.

  • Il y a un peu de monde dans les rues, et, sans que ce soit la grande foule, il y en aura quasiment sur tout ce nouveau parcours majoritairement urbain.
    Nous serons bien encouragés, taperons dans les mains tendues des enfants, profiterons un max ce l'événement sous cette météo idéale.

  • Le parcours, c'est un joli spaghetti dans les rues du centre ville - Cathédrale, place Royale, cours des 50 Otages, Jardin des Plantes -, sur l'Ile de Nantes - de Pirmil aux grues Titan proches du Hangar à Bananes et des Machines de l'Ile avec son carrousel des Mondes Marins-, le long des Pas Enchantés à St-Sébastien, avec une incursion à Trentemoult et son petit port si typique.
    Nous repasserons 4 fois à certains endroits, franchirons 10 ponts.

  • Décontractés, nous allons faire de la régularité notre leit motiv.
    la copine de Vincent nous accompagnera en vélo sur une bonne partie de la course. Je lui dois quelques belles photos que j'ai placées dans mon album et la remercie beaucoup pour ces belles images.
    10 premiers kilos en 58 minutes.
    10 suivants en 59.
    Nous pointerons au 30ème avec 1 minute 30 d'avance.
    Mine de rien, nous finissons par rattarper pas mal de coureurs dont certains sont dans le 'dur'.

  • Petite anecdote, alors que nous approchons des Machines de l'Ile, vers le 26 ou 27ème, et que nous blaguons (sur la taille de mes mollets CR ) avec un groupe de coureurs et coureuses tout de vert vétus, nous sommes dépassés par les bolides qui volent en moins de 3 heures.
    C'est vrai qu'à ce moment de la course les flux se rejoignent. Ce qui, je le concède, pour les plus rapides est pénalisant car ils doivent slalomer pour nous éviter.
    Deux coureurs, en rouge, râlent et se plaignent qu'il ne pourront jamais faire un temps sur un tel parcours (je choisi ici des termes un peu moins crus). "Jamais contents" lâche Vincent.
    Et là, alors qu'ils nous ont mis 20 bons mètres dans la vue, un des deux gars revient sur nous, l'air menaçant, les insultes au bord des lèvres. Nous, essayant de minimiser l'incident. Il choisira finalement de continuer son chemin. Le sport ne sortira pas grandi de cet échange verbal et de cette réaction qui nous aura un peu étonnés.

  • Je n'ai pas de grandes sensations ce dimanche, à cause de jambes un peu lourdes, mais le rythme me convient. Et surtout, je le tiens sans trop forcer.
    Et quand Vincent, à ce moment de la course donne quelques signes de 'moins bien', je ne ralentis pas.
    Il s'accroche et, finalement, retrouve vers le 36ème toute son énergie.
    Là, le pari n'est pas gagné mais ça sent bon.
    Je dis à Vincent que, s'il a les jambes, il peut accélérer et finir à son rythme.
    Moi, en vue de Prague dans 3 semaines, je ne ferai pas d'effort supplémentaire.
    Mais il m'annonce qu'il souhaite finir comme il a commencé, c'est à dire, à mes côtés ce qui me fait sincèrement très plaisir.
    Mais m'embête un peu car je vois que sa foulée est bonne et qu'il pourrait faire mieux que ce 4h15 planifié.

  • Alors, je vais faire un effort.
    A partir du 38ème, nous allons progressivement hausser le ton.
    Pas de quoi pulvériser un record de vitesse, non.
    Mais de quoi gratter quelques précieuses minutes, ça oui.
    Nous accélérons franchement sur les derniers hectomètres, doublant par la même occasion nombre de concurrents.
    Nous foulerons le tapis rouge qui mène au portique final de la Cité des Congrès, main dans la main, sourire aux lèvres.

  • Nous franchirons la ligne en 4h10'53" : l'objectif est triplement atteint.
    Nous avons tenu le rythme.
    Nous avons bouclé la distance.
    Nous avons dépassé l'objectif de plus de 3 minutes GH
    L'heure est à la satisfaction : je repense à mon premier marathon et à la sensation de plénitude qui a accompagnée ma première réalisation. Je suis content pour Vincent qui ne cache pas sa joie.

  • Nous récuperons notre médaille, notre T-shirt commémoratif, celui que nous porterons fièrement lors de nos prochaines sorties.
    Viens alors l'heure de la bière tant méritée.
    Nous retrouvons la bande OVS au café du coin et trinquons à la santé de nous tous qui avons la joie d'avoir atteint notre but du jour.


LienLe site officiel du marathonLien
Page 1 - Article N°6
le Solitaire le 27/04/2013 à 13:32
Hello, bravo pour ta course, j'ai une photo de toi sur mon CR.Content de t'avoir croisé :)

Journal
Idx N°34824/04/2013 à 18:34 - Notre course
Partager
imprimer
Ma Garmin 310XT m'a suivi tout le long de ce 33ème marathon.
En attendant le récit et la vidéo, voici ce que cela donne kilo après kilo.


Page 1 - Article N°5

Journal
Idx N°34721/04/2013 à 19:38 - Marathon de Nantes : un 33ème métronomique
Partager
imprimer
A 3 semaines de Prague, Nantes était un galop d'essai, un entrainement, un peu long certes mais pas plus.

Je coachais pour l'occasion Vincent (copain OVS Nantes) qui s'alignait pour son premier marathon : objectif 10 km/h pour un chrono de 4h15.
Frisquet ce matin aux pieds de la Cathédrale, mais le soleil à vite réchauffé l'atmosphère.
Juste le temps de faire quelques photos avec le clan CLM et c'était parti.

Nous avons donc tenu l'objectif et c'est là l'essentiel : un 10,091 km/h de moyenne, un petite accélération sur les dernier kilos pour finir en 4h10'53" ER

Et de 33 pour moi.
Et un peu de repos avant de relancer la machine pour Prague.
Page 1 - Article N°4

Journal
Idx N°34520/04/2013 à 18:16 - Pasta party : H-1
Partager
imprimer
Hier, en sortant du boulot, je suis allé faire un tour à la cité des congrès, lieu de l'expo marathon, pour retirer mon dossard, le N°2707.
Pas grand chose à voir, pas grand monde, un petit tour rapido et je suis rentré.

Je reviens tout juste de 3 heures de répétitions, un peu claqué quand même.
Mais pas le temps de moisir.
Isabelle et moi repartons direction le centre ville nantais pour une pasta party au San Marco (rue du Château) avec tous les potes CLM : 18 convives au programme.

Pas eu le temps de préparer mes affaires pour demain matin.
Je verrai tout ça en rentrant.

Demain, 9h00, rendez-vous avec mon 33ème défi marathon... BL
Page 1 - Article N°3

Journal
Idx N°34120/03/2013 à 14:42 - Semi-marathon de la Brière : trop tôt!
Partager
imprimer
Un peu tôt, c'est ce que je me suis dit après en avoir terminé avec ce semi-marathon de la Brière. Non seulement les effets de ma grippe se sont encore bien fait ressentir, manque de jus, fatigue. Mais, j'ai surtout dû lever le pied à cause de raideurs musculaires inquiétantes, limite douloureuses.

J'assure au final un petit 12km/h de moyenne pour mon plus mauvais temps sur la distance, 1h44'08".

Pas bien encourageant.
Je vais devoir être prudent dans les jours à venir.

LienSite de l'ESCO 44Lien
Page 1 - Article N°2

Journal
Idx N°33610/03/2013 à 18:13 - Dites 33 !
Partager
imprimer
Que dire de ce nouveau défi.

Tout d'abord, qu'il n'était pas au programme 2013.
Ensuite, que c'est au sortir d'une période d'inactivité de deux semaines due à une grosse grippe qui m'a privé d'un de mes objectifs de début d'année - le trail nocturne du Vignoble - que j'ai ressenti le besoin de me remotiver au plus vite.
Rien de tel qu'un marathon.

Pourquoi Nantes encore une fois GR

Pour ma 4ème participation à ce marathon "local", je testerai un tout nouveau parcours : 4 marathons de Nantes et 4 parcours diférents. Donc pas de lassitude de ce côté.
Celui-ci sera entièrement urbain. J'aurai l'occasion de vous en reparler.

Deux autres beaux rendez-vous m'y attendent.
Un groupe OVS (Nantes.OnVaSortir.org) de 22 coureurs et coureuses à ce jour est déjà en pleine préparation. Pas mal de copain et copines avec lesquels je partagerai un premier marathon "ovésien".

CLM (CourirLeMonde.org) n'est pas en reste non plus car 9 de ses membres seront avec moi ce jour là : quelque bons copains dans le lot, Thierry (Bobosse44) , Olivier (Oliv), Frédéric (Carpediem17)

Voilà pour les principaux arguments.
Reste l'objectif.
Il sera modestement de faire une sortie longue avec le simple plaisir de participer.
Je vise un 4h15 - 4h30 tranquille BE
En effet, je n'aurai pas le temps de me relancer pour faire une vraie préparation.
Et puis, dans ma frénésie, je me suis inscrit au marathon de Prague qui se déroulera 3 semaines plus tard.
Donc prudence.

Voilà, le journal du marathon de Nantes 2013 est officiellement ouvert.
Je me suis inscrit il y a trois jours (41 €).
Ce sera ma 33ème tentative sur la distance.
J'aurai le dossard....
2707


LienLe site officiel du marathon de NantesLien
Page 1 - Article N°1